Fusillade meurtrière de Goma : six militaires des FARDC  comparaissent devant la justice

Goma, 05 septembre 2023 (ACP).- Deux officiers supérieurs et quatre soldats des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), incriminés dans la fusillade meurtrière de Goma, comparaissent devant la Cour militaire du Nord-Kivu, a constaté l’ACP mardi, au cours d’une audience publique au Palais de justice.

Les six militaires sont poursuivis de « crime contre l’humanité par meurtre, destruction méchante, incitation des militaires à commettre les actes contraires au devoir où à la discipline », a annoncé en introduction le 1er président de la Cour militaire du Nord-Kivu, le colonel Kabeya Yahani, qui a ouvert l’audience publique de flagrance.

Ce dernier a, auparavant, procédé à l’identification des prévenus, leur signifiant les griefs portés à leur charge.

L’Officier du ministère public qui poursuit ces prévenus devant la Cour, a relevé les circonstances ayant occasionné leur arrestation, avant de préciser qu’il s’agit d’un procès en flagrance, chose que la défense n’a pas accepté.

Un débat houleux s’en est suivi entre les parties prenantes au procès. La Cour a ensuite suspendu l’audience, pour la reprendre ce mercredi à 9 heures locales.

Il sied de signaler que le vice-Premier ministre de l’Intérieur Peter Kazadi, et celui de la Défense Jean-Pierre Bemba étaient présents dans la salle d’audience, de même que le ministre des Droits humains, Albert Fabrice Pwela.

Le 30 août dernier, une fusillade meurtrière a eu lieu dans le quartier Ndosho à l’ouest de Goma où l’on a déploré la mort de 43 personnes et 75 blessés, selon le gouvernement congolais.

Vendredi dernier, le président Félix Tshisekedi s’était déclaré « consterné » et en « colère » face à ces événements tragiques, après que les forces de sécurité ont tiré pour disperser les adeptes du groupe mystico-religieux dénommé «La Foi Naturelle Judaïque Messianique vers les Nations (FNJMN)/Agano La Uwezo Wa Neno/Wazalendo».

Les membres de cette communauté, qui se disent des «Wazalendo» (Patriotes en français), se définissent comme un groupe de résistants opposés à l’agresseur rwandais ainsi qu’aux groupes qui lui sont soumis, notamment le M23. ACP/N’Sale/Mas/Lil/Osa/Lun

Fil d'actualités

Sur le même sujet