Crédit carbone en RDC: 20 millions de tonnes vendus  sur le marché international

Kinshasa, 10 mai 2024 (ACP).- 20 millions de tonnes  de crédit carbone ont été vendus sur le marché international, a déclaré le directeur pays RDC de wildlife works carbone LLC, lors de la présentation, vendredi à Kinshasa, des résultats de son projet Maï-Ndombe Redd (Ouest de la République démocratique du Congo).

« Nous avons présenté les résultats que nous avons obtenus pour les communautés, le gouvernement, et nous même en vendant juste des crédits carbones.  Les résultats de Mai-Ndombe ont été très encourageants. Il y a des crédits que nous avons vendus à 2 $, 5 $, 15$ ou 17$ mais le prix moyen c’est autour de 7$ la tonne pour le 20 million de tonnes », a déclaré Jean-Robert Bwangoy Bankanza bolambee,  directeur pays RDC de wildlife works carbone LLC, lors d’un café de presse. 

Le professeur Jean-Robert Bwangoy qui s’est dit satisfait du travail abattu  par son équipe dans le cadre du projet Mai-Ndombe REDD de wildlife works carbon, a fait savoir que la communauté a gagné 25% de ce brut. 

« La communauté a gagné 25% de ce brut. C’est beaucoup d’argent puisqu’ il a servi a beaucoup de choses. Dans le cadre de ses responsabilités sociétales, le projet Era Congo s’est engagé à construire à travers ce fonds 22 bâtiments scolaires, un hôpital avec équipement moderne. Nous mobilisons jusqu’à  200 mille dollars par mois pour payer tous les enseignants, Nous remettons des uniformes à tous les enfants et fournitures scolaires », a-t-il dit. 

Cette entreprise, a-t-il ajouté, possède une portion de 300 mille hectares dans le cadre de ce projet dans la province de Mai-Ndombe.  Cette portion qui aurait pu être détruite à l’absence des projets a été capitalisée grâce  au crédit carbone.

« Nous avançons vers le développement petit à petit bien qu’à pas de tortue. Les besoins sont énormes. Le plus grand défi est d’être capable de commercialiser les crédits carbones. Nous avons des projets d’intensification agricole sans compter les projets des forges d’eau potable dans des villages. Notre souhait est  beaucoup plus sur la régularité dans cette commercialisation des crédits carbones. C’est vraiment une bonne chose de rêver grand puisqu’en  ce moment-là et grâce à ces efforts, nous pouvons encore faire plus pour les communautés », a conclu le Pr Jean-Robert Bwangoy.

La République démocratique du Congo , note-t-on, bénéficie d’un important potentiel pour les

projets de crédit carbone, en particulier pour la déforestation évitée. Le crédit carbone

offre l’opportunité de promouvoir des pratiques durables, de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES), de générer des bénéfices économiques pour le pays et de produire des co-bénéfices sociaux.

Le Nord-Kivu est la première province à bénéficier de la vente des crédits carbone en RDC. Ceci est un résultat des projets mis en œuvre par le WWF RDC dans cette province depuis 15 ans.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet