Caisse nationale de sécurité sociale : consolidation de la réforme sur la gouvernance

Kinshasa, 10 février 2024 (ACP).- La réforme initiée par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi sur la gouvernance et système interne de la Caisse nationale de sécurité sociale des agents publics de l’Etat (CNSSAP) en République démocratique du Congo se consolide et s’enracine, a appris l’ACP samedi d’un communiqué.

« La CNSSAP a aujourd’hui une fière allure. Les acquis de la réforme initiée par le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, se consolident », a-t-on lu dans le communiqué.

Selon ce document, l’enracinement est un facteur confiance et satisfaction des parties intéressées reposant essentiellement sur la qualité de la gouvernance qui se décline comme par les organes de gouvernance.

Il s’agit du Conseil d’administration ; Urbanisme du contrôle interne, la gestion des risques ; Principe des quatre (4) yeux ; la certification annuelle des comptes ; le management de la qualité/ISO 9001 et le contrôle étatique.

En ce qui concerne le comité de gestion, celui-ci est composé notamment des représentants (syndicalistes) des agents publics, avec un Comité d’audit, du Collège des commissaires aux comptes et de la Direction générale qui s’appuie sur des comités techniques spécialisés.  

L’Urbanisme du contrôle interne concerne un management basé sur les risques avec un dispositif de contrôle interne assorti de trois (3) lignes de défense (niveau 1, 2 et 3). Le niveau 1 se caractérise par des auto-contrôles, des contrôles réciproques et la supervision. Le niveau 2 est celui du contrôle indépendant, permanent et la gestion des risques, Au niveau 3 se trouve l’audit interne qui bénéficie d’un double rattachement organique: à la Direction générale et au comité d’audit.

S’agissant de la gestion des risques, elle comporte les opérations et activités encadrées par des instruments de gestion des risques et des procédures corsées. La cartographie des risques, les mécanismes d’alerte (abistleblouine), les points de contrôle sont bien adéquats et opérants.

Le principe des quatre (4) yeux: cinq (5) signatures sont requises pour tout dossier de paiement y compris celle du Contrôle interne.

Certification annuelle des comptes ici, les comptes à la fin de chaque exercice sont systématiquement certifiés par un cabinet international de la catégorie Big jour.

Le Management de la qualité/ISO 9001 : la CNSSAP est la seule institution publique en RDC certification ISO 9001 pour son système de management de la qualité.

Et le contrôle étatique: à l’instar d’autres établissements publics, la Caisse bénéficie actuellement de l’accompagnement didactique de l’Inspection générale des finances (IGF) qui œuvre à l’implémentation de la bonne gouvernance sont aussi les facteurs  importants pour assurer la meilleure  qualité de travail. ACP/KKP

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet