Echanges sur le processus d’accompagnement de l’Agence nationale de développement de l’entrepreneurial congolais

Kinshasa le 12 février 2024 (ACP),- Le processus d’accès à l’accompagnement de l’Agence nationale de développement de l’entrepreneurial congolais (ANADEC) a été au centre des échanges au cours d’une réunion lundi entre le Directeur général de l’agence et 48 entrepreneurs à Kinshasa, en République démocratique du Congo. 

«  Nous avons échangé sur quelques soucis des entrepreneurs concernant le processus d’accès à l’accompagnement, les critères de sélection et de la prise en charge ainsi que le manque d’information,  a déclaré M. Godefroy Kizaba, Directeur général de l’ANADEC. 

Il a fait savoir que le favoritisme n’est pas la philosophie de la maison ANADEC, voilà pourquoi il a souhaité d’échanger avec eux pour en savoir un peu plus sur le dossier, car la maison de l’entrepreneuriat accueil tout le monde et sans exception.

Le professeur Kizaba a relevé au cours de ces échanges que certains entrepreneurs ne connaissent pas la procédure pour que l’ANADEC puisse les prendre en charge et qu’ils profitent de tous les avantages, précisant que c’est cette raison qu’il a souhaité être accompagné d’un des experts pour leur expliquer comment cela se passe. 

Selon lui, «  tout commence  par un point d’accueil pour orientation des entrepreneurs et leurs  besoins. Devant une entreprise qui existe déjà il y aura également des orientations ». Il a précisé qu’il y a 3 semaines qu’une session de formation de formateurs par les spécialistes et les techniciens a été lancée au cours de laquelle une cinquantaine d’entrepreneurs prennent part.

Les entrepreneurs que j’ai rencontrés aujourd’hui on retenu qu’ils doivent être enregistrés, être en ordre du processus de l’anadec afin d’être prises en charge. Dans le groupe de 48 nous n’avons vu que trois entrepreneurs qui sont enregistrés. 

Il a relevé à l’attention de ses hôtes qu’il ne faut pas rester dans l’ignorance.

« L’Anadec accueille tout le monde, pour matérialiser la vision du Chef de l’Etat consistant à créer beaucoup d’emplois en faveur des jeunes », a renchéri  M. Godefroy Kizaba.

Infiltrations des entrepreneurs non identifiés à l’ANADEC 

De son côté M. Yvon Ikuma, Directeur gérant de l’entreprise Ican-service qui a participé à ces assises, a relevé à l’ACP qu’ils ont pu mettre en lumière les malentendus au sujet de cette institution, autour des infiltrations des entrepreneurs non identifiés par l’Agence.

«  Nous avons eu à échanger avec le Directeur général de l’Anadec, sur les malentendus dont son institution est victime, notamment,  l’insertion des entrepreneurs non identifiés au sein de son institution qui bénéficient de l’accompagnement, au détriment de ceux qui sont depuis un certain moment enregistré à l’Agence », a-t-il dit tout en précisant que le Directeur général a démenti tous ces faits en donnant des nouvelles orientations qui définissent ce qui se passe réellement sur l’accompagnement des entrepreneurs pour que les entrepreneurs trouvent un élan nouveau par rapport à leur situation.

Ces orientations  portent impérativement sur l’enregistrement sur la banque office de la direction, la formalisation et l’orientation dans la sous-direction qui encadre son projet pour le coaching avant d’atteindre la matérialisation de son projet de création de son entreprise.

Par ailleurs, Mme Miya  Fifi responsable des analystes et conseillère en projet de développement entrepreneurial à la direction de promotion de l’entrepreneuriat à l’ANADEC, a expliqué comment sa sous-direction procède pour rendre éligible les entrepreneurs à la prise en charge des projets innovants.  ACP/ Kh

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet