Élimination de la pauvreté : l’ONU appelle au renouvèlement des engagements des Etats

Kinshasa, 17 octobre 2023 (ACP).- Un appel a été lancé mardi,  aux dirigeants du monde, par le secrétaire général de l’ONU, à renouveler leur engagement à éradiquer la pauvreté, à l’occasion de la célébration de la journée internationale pour l’élimination de la pauvreté, a appris l’ACP de source onusienne.

« En cette journée importante, renouvelons notre engagement en faveur d’un monde exempt de pauvreté », a déclaré le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, dans son message.

«L’éradication de la pauvreté est la grande bataille que nous avons à mener aujourd’hui. Mais c’est une bataille que nous pouvons remporter », a-t-il ajouté.

Dans ce monde en abondance, a-t-il relevé, la pauvreté ne devrait pas avoir de place, soulignant que près de 700 millions de personnes s’en sortent à peine et vivent avec moins de 2,15 dollars par jour.

Selon Antonio Guterres, plus d’un milliard de personnes n’ont pas de quoi satisfaire leurs besoins élémentaires en matière d’alimentation, de l’eau, de soins de santé ou de l’éducation. De milliards d’autres personnes n’ont pas accès à des installations sanitaires ni à l’énergie, à l’emploi, au logement ou aux filets de sécurité sociale, a-t-il indiqué.

Dans le même temps, les conflits, la crise climatique, la discrimination et l’exclusion- en particulier subies par les femmes et les filles- aggravent la détresse.

Cette situation est accentuée par un système financier mondial obsolète, dysfonctionnel et juste qui empêche les pays en développement d’investir dans la réduction de la pauvreté et la réalisation des objectifs de développement durable.

Si les tendances se maintiennent, près de 500 millions de personnes vivront encore dans l’extrême pauvreté en 2030.

 « Cela est inacceptable », a-t-il conclu.

Il sied de rappeler que lors du sommet sur les objectifs de développement durable tenu en septembre, les dirigeants du monde entier avaient notamment reconnu qu’il était nécessaire de reformer l’architecture financière internationale et s’étaient engagés à mettre en place un plan audacieux pour sauver les objectifs du développement durable et accélérer les efforts visant à éliminer la pauvreté partout dans le monde.

Des initiatives de lutte contre la pauvreté en RDC

Pour lutter contre l’extrême pauvreté dans plusieurs coins du pays, marquée notamment par un déficit d’accès aux services sociaux de base et une croissance économique non inclusive, le taux de pauvreté avoisinant  63% et, selon les statistiques disponibles  76% de la population vivant  en insécurité alimentaire, le gouvernement congolais a initié plusieurs projets sous l’impulsion du président Félix Tshisekedi.

 Il s’agit notamment de la mise sur pied du Programme présidentiel accéléré de Lutte contre la pauvreté et les inégalités (PPA-LCPI).

Il vise en priorité la promotion de la création d’emploi notamment pour les jeunes et de lutter contre la précarité et l’exclusion.

Il s’agit aussi d’améliorer l’accès des populations rurales aux infrastructures et aux services socioéconomiques de base ; de promouvoir des économies locales et rurales dynamiques ; de renforcer les capacités de gestion du développement local.

Ceci pour sortir près de vingt millions de Congolais de la précarité en s’appuyant notamment sur la bonne gouvernance et la réforme des institutions.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet