Energie : le Japon apporte son appui au gouvernement congolais

Kinshasa, 20 janvier 2024 (ACP).- Une délégation du gouvernement japonais a exprimé, vendredi, sa volonté d’apporter son appui et son accompagnement au gouvernement congolais dans le domaine de l’énergie, a-t-on appris d’un communiqué.

« La délégation du gouvernement japonais conduite par le vice-ministre parlementaire des Affaires étrangères Fukazawa Yolchi est venu exprimer la  volonté du pays du soleil levant d’apporter son appui et son accompagnement au gouvernement congolais dans le domaine de l’énergie », a-t-on lu dans le communiqué de la vice-Primature de l’Economie nationale.

Il s’agit d’apporter son soutien dans la mise en œuvre du projet Inga et le  développement des énergies renouvelables ainsi que dans l’exploitation et la transformation locale des  minerais.

« Le Japon est honoré de coopérer avec la République Démocratique du Congo et félicite le Président Félix Antoine Tshisekedi pour sa réélection », a indiqué le vice-ministre Fukazawa Yolchi.

Et d’ajouter : « Nous témoignons notre soutien au gouvernement congolais et présentons deux projets à mettre en œuvre dans le domaine de l’énergie notamment, le financement non remboursable de la construction des sous-stations énergétiques à Kinshasa et la disponibilité d’un prêt remboursable pour la mise en œuvre du projet Inga ».

Le vice-ministre japonais qu’accompagnait l’ambassadeur du Japon en RDC a tenu à préciser que la mission qu’il conduit  vise à examiner, avec la partie congolaise,  la possibilité de mettre en œuvre ces deux projets dans les plus brefs délais.

Par ailleurs, il a exprimé l’intérêt du Japon à coopérer avec la RDC dans le domaine minier précisément dans l’exploitation des minerais stratégiques.

« La République Démocratique du Congo reste ouverte à l’expertise japonaise dans tous les domaines dont  l’agriculture, l’énergie, les infrastructures routières et les infrastructures de base, considérés comme prioritaires », a déclaré pour sa part le vice-Premier ministre, ministre en charge de l’Economie nationale (VPM), Vital Kamerhe.

Selon lui, les deux projets présentés par le gouvernement japonais dans le domaine énergétique viennent à point nommé car nous avons non seulement besoin d’un accompagnement dans la mise en œuvre du projet Inga mais aussi dans le développement des énergies renouvelables et la production des batteries à lithium localement.

Sollicitation d’une coopération universitaire

Le vice-Premier ministre, ministre en charge de l’Economie nationale Kamerhe a sollicité auprès de son hôte la coopération universitaire pour le transfert des connaissances et le partage d’expériences. Pour le patron de l’économie congolaise, le Japon reste un partenaire de taille et un pays exemplaire en matière du développement économique et d’investissement dans les ressources humaines et l’intelligence.

M. Kamerhe a rappelé le besoin primordial de  la RDC de transformer localement les fruits de son sous-sol avant de préciser que les portes sont grandement ouvertes à  la coopération avec le Japon dans ce domaine autant qu’elles restent ouvertes à d’autres partenaires.

Réagissant aux préoccupations du vice Premier ministre, Fukazawa Yolchi a précisé que le gouvernement japonais va lancer, dès cette année, un nouveau programme de formation des étudiants et fonctionnaires en provenance des pays partenaires qui ont besoin de l’expertise japonaise dont la RDC. Notons que, les similarités géographiques entre les deux pays, notamment  des catastrophes naturelles, ont  poussé les deux hautes personnalités  à échanger aussi sur les possibilités d’une coopération dans les domaines de lutte contre ces fléaux. ACP/KKP

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet