Industrie : un protocole d’accord de près de 50 millions USD signé en RDC

Kinshasa, 18 février 2024 (ACP).- Un protocole d’accord de de près de 50 millions de dollars américains pour l’installation d’une usine de fabrication des boisions alcoolisées et des jus a été signé à Kinshasa, République démocratique du Congo entre la Zone économique spéciale et une société angolaise, a appris l’ACP, samedi de source administrative.

« Nous avons conclu un protocole d’accord avec les responsables de la Zone économique spéciale de près de 50 millions de dollars américain pour l’installation de l’usine de la société Refriango d’origine angolaise de fabrication des boisions alcoolisées et des jus de qualité accessibles à toute la population », a déclaré Elie Tohwe, directeur financier  

Il a fait savoir que, la présence de sa société Refriango, en République démocratique du Congo est une manière  de contribuer de façon significative au développement de cette zone mais aussi au bien être de peuple congolais.

Elie Tohwe a rassuré le gouvernement congolais que les boissons alcoolisées et des jus qui seront produits en RDC seront de meilleure qualité.

L’installation de Refriango en République démocratique du Congo (RDC), précisément au sein de la Zone économique spéciale (ZES), pilote de Maluku, est l’une des retombées du dernier forum économique RDC-Angola, tenu en 2023 à Kinshasa.

Objectifs de la Zone économique spéciale expliqués

Parmi les objectifs assignés aux zones économiques spéciales, l’on note, notamment, l’amélioration du cadre juridique et institutionnel susceptible d’attirer et de préserver les investissements privés nationaux et étrangers, en vue de promouvoir le développement du pays.

Une zone économique spéciale (ZES) est une région géographique dans laquelle les lois économiques sont plus libérales et avantageuses pour les entreprises, que celles pratiquées dans le reste du pays.

Ce dispositif qui offre une combinaison d’incitations fiscales, de droits de douane favorables, des procédures douanières simplifiées et réglementations limitées a retenu l’attention de nombreux États », a souligné le directeur financier.

Selon les termes du contrat, la société Refriango, forte de sa longue et riche expérience dans le domaine est attirée par les facilités qu’offrent les ZES en RDC. Ce contrat a fait que Refriango engage à planter ses racines dans la ZES de Maluku.  

La création de la ZES de Maluku a pour but d’attirer les investissements étrangers, la création d’emplois et surtout l’amélioration de la technologie et de la gestion. Pour ce faire, il met en place des mesures permettant aux entreprises de voir leurs coûts d’investissement, de financement et d’exploitation notablement réduits par rapport à un environnement économique classique.

Ces mesures incitatives concernent souvent des réductions ou exonérations fiscales temporaires qui peuvent être résumés en aide directe comme les subventions à l’installation (par exemple d’une prime à l’investissement, fourniture de terrains et de locaux à prix réduit, rappelle-t-on.  ACP/ C.L

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet