Ituri : le prix d’un sac de braise passe de 70.000 à 100.000 FC à Bunia (Mini enquête)

Bunia, 19 décembre 2023 (ACP).- Trois(3) facteurs à savoir l’insécurité, la hausse du prix de transport et l’insécurité sont à la base de la hausse vertigineuse de prix de sac de braise qui passe de 70.000 à 100.000 dans les différents marchés de Bunia chef-lieu de la province de l’Ituri au nord-est de la République Démocratique du Congo, a constaté mardi l’ACP.

« Nous sommes dans l’inquiétude d’acheter le sac de braise suite à la hausse vertigineuse brusque des prix dans les différents marchés de la ville de Bunia sans connaître », a déploré Christine Sifa une femme ménagère de son état rencontré au marché central de Bunia.

Elle a précisé qu’ «actuellement le prix d’un sac de braise se négocie à 90.000 FC voir même 100.000 FC au lieu de 70.000 FC comme auparavant que ça soit au marché ou dans les différents coins et recoins de la ville de Bunia« .

Elle a indiqué que pour faire face à cette situation plusieurs ménages du chef-lieu de l’Ituri font recours aux bois de chauffe pour la cuisson de leurs aliments avec toutes les conséquences sur la pollution de l’aire. 

Abordé le président provincial de l’Association des acheteurs et vendeurs de braises de l’Ituri (AVB) Gédéon Muki a attribué cette situation à trois(3) facteurs à savoir ; le mauvais état de la Route nationale 27, la hausse de transport du lieu de la production de braise au lieu de changement et du lieu de changement à Komanda jusqu’à Bunia ainsi que l’insécurité dans la profondeur de la forêt.  

« Cette situation est liée à la hausse de prix de transport de motos transportant de la forêt jusqu’au lieu de chargement des véhicules qui passe de 5.000 FC à 10.000 FC par sac tandis-que du  véhicule stationné au centre de négoce de Komanda jusqu’à Bunia le prix de transport revient aujourd’hui à 18.000 FC le sac au lieu de 14000 FC comme il y a peu localité » a-t-il expliqué.

Dans le but de favoriser la baisse de prix du sac de braise qui devient intenable pour la majorité de ménages Gédéon Muki a plaidé auprès du gouvernement de la République de financer à travers le Fond nationale d’entretien routier (FONER) de financer les travaux de réhabilitation de la partie dégradée de la RN27 comprise entre Komanda et Bunia mais également aux forces de défense et de sécurité d’intensifier davantage les opérations dans la profondeur de la forêt de cette région pour traquer les malfrats qui errent çà et là.

En revanche le président de  l’Association des Transporteurs du Congo (ATCC) Serge Mbidjo Ngona a fait savoir que la RN 27 est dans un état  piteux précisément entre les localités Sililo et Ndenge ainsi qu’à Irumu centre où les gros bourbiers jonchent la chaussée qui freinent la circulation routière.

Il a indiqué qu’une  cinquantaine de camions et des véhicules sont bloqués au cours le long route où les chauffeurs font trois(3) à quatre(4) jours pour atteindre la ville de Bunia. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet