Kasaï-Central : les opérateurs économiques expriment leurs attentes au Chef de l’Etat

Kananga, 26 janvier 2024 (ACP).- Les attentes des opérateurs économiques du Kasaï Central, centre de la République Démocratique du Congo (RDC), au second mandat du président de la République, sont prioritairement d’ordre socioéconomique, a déclaré sur les antennes de la radio privée Liberté FM à Kananga, un membre de la fédération des entreprises du Congo (FEC), a appris, vendredi, l’ACP.

« Les opérateurs économiques de la province du Kasaï Central attendent la relance de ses projets prioritaires lancés lors de son premier mandat sur la réhabilitation et la modernisation des infrastructures routières, de la construction de la centrale hydraulique de Katende et l’amélioration du social », a indiqué le vice-président de la FEC, M. Jean Aasaka Tshiombe.

Et de relever : « les projets de la construction de la route Kananga-Kalamba Mbuji débouchant à la mère via la République d’Angola, la réhabilitation des tronçons de la nationale n°1 Kamuesha-Kananga et Kananga-Munkamba ainsi que l’électrification de la province par la centrale de Katende sont autant des réalisations prioritaires attendues des opérateurs économiques et de la population du Kasaï Central ».

Par ailleurs, la poursuite des projets « Tshilejelu » pour la réhabilitation de la voirie urbaine de Kananga notamment les avenues Kamuandu et Dibindi, dans la commune de Ndesha et celle de la révolution reliant la commune de Katoka à Lukonga, ainsi que la lutte antiérosive sont autant des défis à relever à ce second quinquennat, a indiqué Jean Aasaka Tshiombe.

Il a cité également la création des emplois des jeunes, la détérioration du pouvoir d’achat de la population et l’inaccessibilité aux soins de santé primaire sans oublier la réhabilitation des pistes rurales de desserte agricole et la relance de la production agricole.

Pour apporter une solution rapide et adapté aux problèmes de la population du Kasaï Central, a insisté M. Jean Aasaka Tshiombe, le choix des animateurs compétents et soucieux du bien-être global des administrés est nécessaire au sein des institutions publiques de l’Etat au niveau de l’exécutif provincial, de l’organe délibérant et des entités territoriales de base.

« La province du Kasaï Central qui a toujours voté massivement le président de la République durant ces deux derniers mandats, a beaucoup régressé par rapport aux autres provinces voisines », a déploré M. Jean Aasaka Tshiomnbe. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet