Kinshasa: facilitation de l’accès aux marchés pour les agriculteurs au cœur d’un atelier


Kinshasa 13 mai 2024 (ACP).-
Un atelier de renforcement des capacités des acteurs de la chaîne de suivi et évaluation du Programme National de Développement Agricole «PNDA», visant à faciliter l’accès aux marchés pour les petits agriculteurs, a été ouvert lundi, à Kinshasa en République Démocratique du Congo.

« Le programme national de développement agricole a commencé ses activités pour accroître la productivité agricole et faciliter l’accès aux marchés des petits agriculteurs. Il y a toujours un devoir de recevabilité qui ne peut être réalisé que  quand chacun de maillon de la chaîne agit au moment voulu et avec des données qu’il faut », a déclaré Jean de Dieu Mbey, coordonnateur du PNDA.

« C’est  comme nous disons régulièrement en suivi et évaluation  qui, quoi, quand, et comment à chaque moment vous devrez répondre de façon systémique à ces questions. Je voudrais vous convier à une participation assidue pour qu’au terme de cet atelier,  chacun de vous soit outillé pour que la chaine agricole fonctionne», a-t-il ajouté.

D’après M. Mbey, ces activités qui dureront cinq ans visent à outiller les acteurs dudit programme afin de rendre le cycle opérationnel, notamment sur la numérisation de l’agriculture, la formation des agriculteurs au secteur financier de la banque et de l’assurance agricole. 

A l’en croire, il est obligatoire que ces gens soient informés du rôle qu’ils doivent jouer dans la chaîne de suivi d’évaluation pour être capable le moment venu, de rendre les données et nous permettre d’être dans les obligations contractuelles avec la banque mondiale.

Le Congo présente un contraste entre les défit et les atouts, a relevé le coordonnateur. Il y a beaucoup d’agriculteurs et des terres arables et également la possibilité d’avoir des consommateurs. Il suffit de susciter l’envie de produire avec la semence améliorée, encadrer ces agriculteurs au respect des itinéraires techniques et les orienter vers la banque pour un financement.

Ce programme qui soutient la croissance de la productivité agricole au niveau de l’exploitation permettra aux petits exploitants agricoles d’accroître leurs actifs et leur production, puis d’intervenir pour favoriser l’accès au marché et l’intégration productive de ces petits exploitants dans les chaînes d’approvisionnement agricoles.

« On attendait cet atelier depuis longtemps, aujourd’hui c’est l’accomplissement d’une longue attente par ce que cette formation va nous donner les outils possibls pour pouvoir savoir si nous sommes en train de marcher en suivant les objectifs nous assigner. Et surtout sur la manière de pouvoir mesurer la taille des résultats. Grâce à ce programme,  les petits producteurs vont bénéficier d’un appui du gouvernement et cela va améliorer leur vie », a dit Verronick Ebaka Coordonnateur provincial du Kasaï central. En outre, le programme combine une approche de développement menée par la communauté visant à fournir un accès aux biens et services publics agricoles critiques et une approche de soutien  direct aux agriculteurs pour améliorer la situation en matière de sécurité alimentaire et de malnutrition.

Le programme national de développement agricole (PNDA) est piloté par le ministère de l’Agriculture avec l’appui financier de la banque mondiale et exécuté pour  cette première phase, dans 5 provinces notamment, Kwilu, Kongo Central, Kasaï et Kasaï Central. Dans les territoires de la province du Nord Kivu, il a été retiré de la zone d’intervention suite à l’insécurité.
ACP/ KHM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet