La République démocratique du Congo dispose près de 52% des réserves d’eau

Kinshasa, 23 octobre (ACP). – La République démocratique du Congo (RDC) dispose de plus grandes ressources en eau douce d’Afrique avec environ 52% de réserve, a déclaré le ministre du Développement rural, en marge de la célébration lundi, de la journée mondiale de l’alimentation.

« La République démocratique du Congo dispose d’environ 52% des réserves d’eau sur sa surface et 23% des ressources en eau renouvelable à l’intérieur de l’Afrique selon certaines études menées », a révélé le ministre d’État en charge du Développement rural, François Rubota.

Il a fait observer que ce potentiel ne dédouane pas l’agriculture congolaise des problèmes liés à cette denrée.

Pour M. Rubota, il faut développer et promouvoir le mécanisme de produire plus avec moins d’eau afin de protéger nos ressources et aussi nos systèmes alimentaires aquatiques.

« Près de 3/4 d’eau sont destinés à l’agriculture, c’est en changeant notre façon de produire nos aliments que nous pouvons tirer dans la durée plus des bénéfices », a-t-il dit.

Par ailleurs, il a rappelé que le thème retenu : l’eau, c’est la vie, l’eau nous nourrit. Ne laisser personne de côté » est important car l’eau est essentielle à notre quotidien, à la vie de différents écosystèmes, à l’agriculture, la pêche et la gestion durable des ressources naturelles.

Un thème interpellateur

A cette occasion, le coordonnateur de la Journée mondiale de l’alimentation, Olivier Maniana, a noté que la thématique retenue est à la fois une interpellation et une nécessité, tant pour la vie humaine, animale, halieutique que la plante dans le secteur de l’agriculture où une plus grande partie de l’eau absorbée par la plante sert à la transformation des nutriments.

« Ce thème nous interpelle également sur la nécessité et l’obligation d’associer tous les acteurs pour un effort commun devant aboutir à l’amélioration de la production », a-t-il ajouté.

Il a précisé que le secteur agricole occupe 70% de la population et l’amélioration de la productivité entraînerait à coup sûr, les conditions de vie des citoyens.

M. Maniana a saisi cette opportunité pour remercier le Chef de l’État, Félix Tshisekedi, pour sa vision salvatrice de la revanche du sol sur le sous-sol afin de booster le développement du pays.

Il a aussi salué l’implication du ministre de l’Agriculture, José Mpanda, dans la campagne agricole en cours, pour avoir disposé des moyens conséquents en termes d’intrants et matériels aratoires au bénéfice des populations paysannes.

Cette journée a connu la participation des associations paysannes qui, grâce à la FAO, ont bénéficié des intrants, des engins et autres matériels pour améliorer leur production. ACP/KHM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet