L’épanouissement financier, l’une des motivations premières de l’entrepreneur (Rapport)

Kinshasa, 14 mars 2024 (ACP).- L’épanouissement financiers, l’accomplissement et le relèvement des défis sont les premières motivations de l’entrepreneur, selon une enquête de l’Agence nationale de développement de l’entrepreneuriat(ANADEC) menée en République démocratique du Congo dévoilée, jeudi à Kinshasa, au cours d’un panel du meet-up entrepreneuriale.

«Deux ans après notre première étude sur les entrepreneurs, nous avons menés des mêmes enquêtes chez 467 femmes entrepreneures pour voir l’évolution après plusieurs encadrements, et nous avons vu que les premières motivations des entrepreneurs congolais sont l’épanouissement financier, l’accomplissement et le relèvement des défis » a déclare M. Godefroy Kizaba, directeur général de l’ANADEC.

Il a fait savoir au cours de son intervention que la deuxième motivation des entrepreneurs est d’atteindre l’indépendance financière non seulement pour prouver mais également pour avoir la liberté et troisièmement pour la femme entrepreneure de contribuer aux dépenses du ménagères. 

En croire M. Kizaba,  les premières études menées il y a deux ans par l’ANADEC auprès des entrepreneurs, avait relevé que la première motivation des entrepreneurs congolais était d’avoir plusieurs revenus pour élever leurs enfants et entretenir leurs familles, la deuxième ; avoir de la liquidité pour impressionner sa famille et son entourage, et ces genres de motivation a-t-il ajouté, étaient observées plus de la part des femmes entrepreneures.

« Voilà pourquoi j’invite toutes les mamans qui se sont réunies pour la première fois avec nous aujourd’hui et celles qui vont nous  écouter à travers les médias, de ne pas avoir la mentalité observée chez les autres femmes entrepreneures il y a deux ans, mais à venir à l’ANADEC pour être formées, encadrées pour atteindre des objectifs poursuivi par la structure », a dit le directeur général de l’ANADEC.

Il a fait observer qu’en tant que être humain, on peut réaliser ses rêves et les concrétiser à travers l’ANADEC par des formations et encadrements pour vous orienter l’entrepreneur.

Le directeur général M. Godefroy Kizaba a relevé quelques difficultés que la dame  entrepreneur rencontre dans son parcours, notamment ; le manque d’accompagnement du conjoint dans l’activité de sa femme, l’utilisation de fonds du business à des fins personnelles.

Face à ces difficultés, l’ANADEC a pour mission d’accompagner tous les entrepreneurs hommes ou femmes qui frappent à sa porte, a-t-il expliqué.

Il a encouragé les entrepreneurs à donner à l’ANADEC l’opportunité de les accompagner, avant d’inviter les participants à la consommation « made in Congo », signe de soutien à l’entrepreneuriat congolais. 

Les stratégies entrepreneuriales

Pour sa part, Dan Lagrisi Bahiga, directeur de la promotion de la classe moyenne à l’Agence pour la promotion de la classe moyenne congolaise, est intervenu sur le thème « Leadership féminin quel stratégie pour l’entrepreneuriat ».

Dans son exposé, il a expliqué aux femmes des attitudes à adopter au sein d’une activité entrepreneuriale et les stratégies qui peuvent les aider à booster leurs activités.                                 

Pour l’orateur, l’entrepreneuriat est avant tout une idée qu’on nourrit, qui grandit jusqu’à atteindre la maturation. 

De son coté, Mme. Maguy Rwakabuba, présidente du conseil d’administration de l’ANADEC et Mme Rukiya Ramazani secrétaire général au ministère de l’entrepreneuriat, petite et moyenne entreprise (EPME), ont partagé leurs expériences personnelles avant d’encourager et de remercier le Chef de l’Etat pour sa vision de promouvoir la femme congolaise dans les domaines particulièrement celui de  l’entrepreneuriat.

Elles ont également  invité la femme à la quête de la réussite à  contrer tout préjugé qui réduit la femme aux travaux ménagers et à se rendre utile à la société.

ACP /ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet