MiBA : le collectif des enfants des travailleurs dénonce le partenariat avec SIBEKA

Mbujimayi, 24 mars 2024 (ACP).- Le collectif des enfants des travailleurs de la Minière de Bakwanga (MIBA) ont dénoncé, une mafia orchestrée par certains membres du gouvernement provincial en connivence avec les ministères du Portefeuille et celui de Mines, à travers la signature partenariat MIBA-SIBECA lors d’une manifestation  samedi  à Mbuji-Mayi,  centre de la République démocratique du Congo.

« Le collectif des enfants de la minière de Bakwanga (MIBA) avons appris avec profonde consternation et indignation qu’une mafia a été organisée par certains membres du gouvernement provincial en connivence avec les ministères du Portefeuille et celui de Mines, ainsi que certains cadres de la MIBA, pour fossoyer notre belle société par la signature d’un contrat de partenariat entre la société minière de Bakwanga et l’entreprise des sociétés belges (SIBEKA), une firme qui a connu sa liquidation judiciaire et fermeture officielle depuis décembre 2023 », a déclaré le représentant du collectif des enfants MIBA.

A cet effet, le collectif promet de faire opposition à cette démarche qui vise la substitution du nom de SIBEKA par un autre, ce qui dénote l’escroquerie pure et simple de la part de cette entreprise fictive.« Depuis un certain temps, les représentants de la SIBEKA veulent après la dissolution de leur société, substituer son nom par celui de Azagroup pour escroquer les minerais de la MIBA. Nous condamnons avec la dernière énergie cet agissement dont les complices sont même dans le proche entourage du Chef de l’Etat, au ministère du Portefeuille et à la MIBA », a dit le délégué du collectif alors lors de la remise du mémoradum. Pour le collectif des enfants de la MIBA, le fait de substituer la SIBEKA par Azagroup « viole intentionnellement la loi OHADA qui interdit à un associé d’une entreprise de céder ses actions à un tiers, même s’il est filiale de ce dernier, sans accord écrit », Le collectif implore l’implication du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo dans ce dossier.

Cependant un mémorandum a été déposé samedi auprès du gouverneur de la province. ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet