Promotion des exportations : la contribution des structures souhaitée  à « l’Expo Washington »

Kinshasa, 13 février 2024 (ACP).- La contribution des structures et experts de la République démocratique du Congo, à la deuxième édition de « RDC-Expo Washington 2024 » prévue aux Etats-Unis, à l’initiative de l’Agence nationale de promotion des exportations,  a été  souhaitée, au cours d’une réunion préparatoire mardi à Kinshasa.

« La contribution des structures et  experts aux travaux préparatoires de la deuxième édition de « RDC-Expo Washington 2024 » est vivement souhaitée pour assurer une organisation et participation de la République démocratique du Congo à cette manifestation », a déclaré M. Mike Tambwe, directeur général de l’Agence nationale de promotion des exportations (ANAPEX).

Il a invité à cette occasion,  les participants à faire des propositions en mettant en avant des idées maîtresses en termes du déroulé, du contenu et d’acteurs.

M. Tambwe a noté que cette édition va s’articuler sur des idées fortes et enjeux liés à la promotion des produits exportables du secteur agricole du pays, à la redynamisation de l’entrepreneuriat agricole congolais, aux opportunités et défis autour de la relance de l’agriculture congolaise, à l’amélioration de l’offre exportable congolaise, à la vulgarisation des opportunités d’investissement multisectoriel en RDC et  aux stratégies d’optimisation de l’utilisation des avantages qu’offre l’initiative AGOA.

De son côté, Mme Marie-Hélène Mathey, ambassadeur de la RDC à Washington, a remercié la direction générale de l’ANAPEX pour cette initiative de réunir toutes les structures et des experts intéressés, pour réfléchir à la fois à l’amélioration des produits congolais « made in Congo » et à leur exportation.

Exporter un produit congolais, a-t-elle souligné, c’est vendre l’image du pays, tout en conseillant de ne pas

exporter n’importe quoi à travers les structures, parce que, selon elle, en exportant les mauvais produits, on détruit l’économie du pays et on plombe son image.

Mme Mathey a invité les participants à réfléchir sur la manière de travailler ensemble pour accroître la production locale, améliorer et assurer les approvisionnements des marchés au plan local, avant d’exporter le surplus.

« Normalement on exporte sur le surplus et non ce qui manque dans le pays », a-t-elle fait remarquer.

L’ANAPEX va bénéficier de la collaboration de l’ambassade de la RDC à Washington, et d’une structure dénommée « Nsunga ya Kongo », pour la bonne organisation de cette exposition.

Cet établissement public avait organisé en septembre 2023 à Washington, aux Etats Unis, la première édition de la  » RDC-Expo », en partenariat avec l’ambassade de la RDC à Washington et la structure  » Nsunga ya Kongo ». 

Elle visait, d’une part, à promouvoir les produits « made in Congo » et les opportunités qu’offre le secteur agricole congolais et d’autre part, à susciter les effets de la synergie entre les secteurs public et privé. ACP/Kayu 

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet