RDC : la spoliation du patrimoine foncier de la minière de Bakwanga dénoncée

Kinshasa, 29 janvier 2024 (ACP).- La spoliation du patrimoine foncier de la Minière de Bakwanga (MIBA) par le groupe des personnes dénommé «autochtones Bakwanga» au Kasaï Oriental, centre de la RD Congo, a été dénoncée par la direction générale de cette société, a appris l’ACP de source administrative.

« Nous nous empressons par la présente de vous informer avec regret le lotissement anarchique entrepris à l’espace Ville MIBA SA par le groupe des personnes dénommé « autochtones Bakwanga » accompagnés des hommes armés non autrement identifiés », a-t-on lu dans la correspondance de la direction générale de la MIBA au gouverneur ai de la province du Kasaï Oriental.

Selon la source l’espace ville MIBA est situé sur l’avenue Lusambo, en face de l’Hôtel Gloria jusqu’au stade de football à côté du « Guest House » Lusambo.

En sa qualité d’entreprise du portefeuille de l’Etat, les gouvernements provincial et national ont la responsabilité de sécuriser tous ses patrimoines.

C’est dans ce cadre que les responsables de la MIBA ont déploré le comportement incivique des autochtones de Bakwanga malgré les correspondances des différentes instances relatif à la sécurisation de son patrimoine foncier.

Pour rappel, la MIBA SA est dans la vision  du président de la République Félix Antoine Tshisekedi, en ce qui concerne la relance de ses activités en vue de résorber le chômage dans la province du Kasaï Oriental ce, en rapport avec la 33ieme réunion du conseil des ministres tenu le 29 mai 2020.

Au cours de ce conseil, il avait été initié le processus de redressement de la MIBA qui consistait en la suspension du conseil d’administration et la direction générale suite au disfonctionnement dans sa gouvernance et gestion financière relevé par un rapport d’audit diligenté par la ministre du portefeuille. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet