RDC : les banquiers informés du paiement d’impôts en francs congolais  (ministre des Finances)

Kinshasa, 27 juillet 2023 (ACP).- Une décision portant paiement des taxes et impôts en francs congolais a été communiquée aux banquiers pour un accompagnement du gouvernement de la République démocratique du Congo dans les efforts de dédolarisation de l’économie et stabilité du taux de change, a appris l’ACP jeudi.

« Le paiement des taxes et impôts se fait désormais en francs congolais aux guichets des banques afin de lutter contre la dollarisation de l’économie et préserver le pouvoir d’achat de la population », a indiqué le ministre des finances lors des échanges avec les membres de l’Association des banques à Kinshasa.

Cette décision du gouvernement de payer désormais les impôts et taxes en francs congolais a été annoncée aux opérateurs économiques du secteur des banques en vue de solliciter leur accompagnement dans la préservation du pouvoir d’achat de la population.

En réponse à la préoccupation exprimée par le gouvernement, les patrons des banques se sont déclarés favorables aux décisions du gouvernement et, avec enthousiasme, ont pris l’engagement de collaborer utilement afin de rendre la monnaie congolaise plus attractive sur le marché.

Le lundi 17 juillet au cours d’une réunion de crise présidée par le président de la République, Félix Tshisekedi, le gouvernement congolais avait pris une série des mesures dont le paiement de l’impôt en franc congolais afin de lutter contre l’appréciation du dollar américain face au franc congolais sur le marché.

Outre le paiement de l’impôt en franc congolais, ces mesures ont consisté également à l’intervention de la Banque centrale du Congo (BCC) avec les réserves en devise sur le marché et le non-paiement en cash aux guichets de la BCC.

Dans un briefing, co-animé par le ministre de la communication et médias, Patrick Muyaya, le ministre des finances, Nicolas Kazadi a fait savoir que la mesure de paiement de l’impôt en francs congolais va accroître l’utilité de la monnaie locale.

Selon lui, la surchauffe observée sur le marché est contradictoire à la situation des réserves en devise enregistrée par la BCC.

« Le pays connait une situation de réserves de change inédite 4 à 5 milliards de dollars. Ces réserves de change se sont accrues, grâce au résultat de l’économie. Et qu’en même temps, on a une forte raréfaction de devises sur le marché due à la demande et aussi à l’accroissement du franc congolais », a soutenu le ministre.

Nicolas Kazadi a noté, par ailleurs, que le pays a produit 2,5 millions de tonnes de cuivre contre 1,800 million l’année précédente. Ce qui devrait, a-t-il estimé, se traduire par une augmentation sensible de taux bancaire.

« Malheureusement on constate que les dépôts bancaires en devises ne sont pas au même niveau qu’indique l’accroissement des recettes d’exploitation », a-t-il regretté.

ACP/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet