Session de formation pour la validation du potentiel  d’un projet entrepreneurial

Kinshasa, 10 février 2024 (ACP).- Une session de formation sur l’étude du marché et les techniques d’enquête a été organisée samedi à Kinshasa,  en République démocratique du Congo, pour valider le potentiel d’un projet entrepreneurial, a appris l’ACP de source administrative.

« Nous avons lancé une session de formation de trois jours, pour les agents et cadres de l’Agence nationale de développement de l’entrepreneuriat congolais (ANADEC), afin de permettre à nos personnelles de bien valider le potentiel commercial d’un projet, d’un produit et d’un service entrepreneurial », a dit M. Godefroy Kizaba, directeur général de cette agence.

Il a, à travers de cette formation, souligné que cette formation est une phase crucial dans la création d’une entreprise, avant d’expliquer aux participants que, l’étude de marché permet de comprendre en profondeur le marché, les clients potentiels, ses concurrents directs et indirects. Elle permet également de détecter des opportunités entrepreneuriales et de se mûrir d’une idée entrepreneuriale.

«  C’est le bon sens qui justifie l’intérêt de l’étude de marché. On ne lance pas une activité, on ne crée pas une entreprise avant de savoir si ce que l’on a, à proposer répond à une demande de la part des consommateurs », a renchéri le directeur général.

Selon lui, le succès d’une entreprise dépend pour beaucoup de la rencontre réussie entre une offre et une demande. Pour un entrepreneur, cela implique une compréhension du marché cible auquel il s’adresse. 

M. Kizaba, a relevé à l’attention des participants qu’une étude de marché ne garantit pas à 100% (cent pourcent) la réussite du projet, mais elle en diminue fortement les risques.

L’étude, a-t-il ajouté, permet de connaitre et de mieux cerner tous les aspects du business plan et vous aide à ajuster la stratégie de marketing en surveillant le marché et la concurrence dont l’objectif est d’assurer une opportunité économique dans un domaine ou secteur d’activité.

Il a, par ailleurs, insisté sur la question de « pourquoi » sur les techniques d’enquête, pour permettre de recueillir des données primaires à partir d’un questionnement administré à un échantillon issu d’une population cible. Ce questionnement peut prendre diverses formes telles que le sondage politique, un essai clinique, une étude transversale.

«  Dans une technique d’enquête, le questionnaire joue un rôle central en offrant des données tangibles pour orienter la stratégie du marketing, il sert également à vérifier vos hypothèses et constitue le seul moyen d’avoir la certitude que vous répondez à un besoin précis tout en confirmant la viabilité de votre produit auprès des principales personnes intéressées », a-t-il précisé.  ACP/KKP

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet