Tshopo : le projet Maiko-CIMAIKO, les investisseurs invités au pragmatisme

Kinshasa, 19 janvier 2024 (ACP).- Les sociétés multinationales, investisseurs au projet de la cimenterie Maiko-CIMAIKO, dans la province de la Tshopo, au Nord-est de la République démocratique du Congo, ont été appelés, au pragmatisme dans leurs engagements, lors d’une réunion vendredi au ministère de l’Industrie à Kinshasa.

«  Le gouvernement de la République démocratique du Congo vous invite tous au pragmatisme en retour vous allez bénéficier des facilités et de la protection de l’Etat congolais »,_  a fait savoir Julien Paluku, ministre de l’Industrie.

Il a soutenu que cette cimenterie va réduire l’importation du ciment dans les espaces Grande Orientale,  Kivu et Grand Équateur en créant ainsi des richesses et d’emplois.

Au cours de cette réunion stratégique à laquelle ont pris part les investisseurs chinois, est prévue, la semaine prochaine, une visite des techniciens du ministère de l’Industrie, du gouvernement provincial de la Tshopo et ceux des investisseurs sur le site qui regorge des calcaires de bonne qualité pour la fabrication du ciment gris.

Des sociétés chinoises, avec à leur tête ZHANG JINGTAO- YOYO ont été séduites par le projet d’installation d’une usine de fabrication du ciment dans la province de la Tshopo, devant servir les territoires de l’Est, du nord-est et ceux du nord-ouest de la RDC pour la modernisation des infrastructures et des habitations. Ceci, dans le cadre du programme de développement des 145 territoires, initié par le président Tshisekedi.

La gouverneure de la Tshopo, Madeleine Nikomba Sabangu, qui a pris part à cette séance de travail dirigée par le ministre de l’Industrie, a salué la détermination du Gouvernement central à matérialiser ce grand projet salvateur pour les populations bénéficiaires. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet