Kinshasa : 88 femmes sensibilisées à la notion des activités du 8 mars

Kinshasa, 31 Mars 2024(ACP).- Quatre-vingts huit (88)  femmes ont  été sensibilisées samedi à la notion des activités du 8 mars, lors d’une journée  de réflexion et d’échange,  organisée dans la commune de Ngaba, dans la partie sud de Kinshasa en République démocratique du  Congo.

« Nous avons sensibilisé ces femmes à la notion des activités du 08 mars, où nous leur avons dit que cette journée ne doit pas demeurer seulement au port de pagnes, mais les amener à changer leur mentalité en refusant de rester inertes , attendre tout de leurs maris , ou  de leurs familles pour  leur autonomisation dans la société », a déclaré Mme Augustine Kilumu Mokembo , coordonnatrice de la Ligue  des femmes  de la Fondation Espoir et Vie( FEV/ONGD).

« Nous les avons sensibilisées  sur le thème : «  Intégration de la femme congolaise dans le système de développement de base », où nous leurs avons expliqué minutieusement chaque mot : notamment l’intégration laquelle est le fait d’adhérer dans la fondation ; le système englobe toutes les formations qui seront mises à la disposition de nos mamans  tout au long du mois d’avril  pour faciliter leur autonomisation en vue d’atteindre le développement dans la société », a-t-elle ajouté.

Mme Kilumu a, en outre, expliqué que  leur idéal  est  de pousser  les  femmes  congolaises  à   devenir  autonomes

Réalisation de la Fondation  Espoir et vie (FEV/ONGD)

La Fondation Espoir et Vie (FEV/ONGD) a été créée en 2010  et a démarrée ses activités le 30 avril 2012. Elle est une  organisation non gouvernementale de développement à  caractère social.

Mme Kilumu a dit avoir travaillé pour l’obtention des documents administratifs avec  l’autorisation d’ouverture et l’acquisition d’un siège administratif, mais aussi l’acquisition d’un terrain au plateau de Bateke où la FEV/ONGD possède des cultures vivrières et une porcherie, et ce, avec ses propres moyens.

De 2017 à 2020, a-t-elle dit, elle s’est tournée vers le gouvernement pour un accompagnement financier afin de réaliser ses projets sociaux, mais sans succès.

La FEV/ONGD a, au cours de cette période, signé un partenariat avec le ministère de l’Agriculture, de la pêche et de l’élevage.

De 2020 à ce jour, la FEV  compte 280 femmes et fonctionne avec ses propres moyens, à travers les cotisations mensuelles de ses membres effectifs. ACP/KHM/CL

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet