Kinshasa : les candidates saluent la tenue du 4ème cycle électoral en RDC

Kinshasa, 01 janvier 2024 (ACP). Les candidates  des  toutes tendances politiques confondues aux élections législatives, provinciales et municipales de décembre 2023 ont salué samedi, la tenue du 4ème cycle électoral en République démocratique du Congo, a-t-on appris dans un mémorandum.

« Nous saluons avec satisfaction, la tenue du quatrième cycle électoral en République Démocratique du Congo, le 20 décembre 2023, dans le strict respect du délai constitutionnel», a-t-on lu dans le mémorandum des femmes candidates aux élections de décembre 2023, adressé à la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Et d’ajouter : « nous reconnaissons les avancées notables dans la nouvelle loi électorale et pour la promotion des candidatures des femmes ».

« Nous soutenons ces acquis et encourageons le prochain président de la République élu à l’issue de scrutin électoral, de continuer à les renforcer. Cela dit, nous, femmes candidates, dénonçons des cas d’irrégularités constatées et vécues au cours de ce processus électoral 2023», a poursuivi le document.

« Nous avons été témoins des cas de violations de la loi électorale, notamment des fraudes, des intimidations, des violences et des discriminations à l’encontre des femmes candidates », a indiqué la source.

D’après la même source, ces pratiques illégales vécues pendant le processus électoral de 2023 risquent de renforcer des inégalités de genre et de défavoriser la représentation des femmes candidates conformément au principe de parité consacré dans l’article 14 et 13 de la Constitution de la loi électorale.

« Sur ce, nous appelons : la Céni à garantir la transparence et l’intégrité du processus de dépouillement et de proclamation des résultats des élections législatives, provinciales et municipales, de prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir la transparence, l’intégrité et l’équité du processus électoral, assurer la protection des voix des femmes candidates, initier d’urgence une poursuite judiciaire afin d’enquêter sur les cas d’irrégularités évoqués ci-dessus », a renchéri la source.

« Enfin, nous femmes candidates, sommes déterminées à poursuivre notre engagement pour la promotion de la participation et de la représentation politique des femmes en RDC et nous appelons toutes les femmes à se joindre à nous dans cette lutte pour l’égalité des sexes et la démocratie. Ensemble, nous pouvons faire la différence », a conclu ladite source.

Il sied de signaler que ce mémorandum a été rédigé par des candidates aux élections de décembre 2023 à travers le Réseau des femmes leaders.

ACP/KHM/KKP

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet