Kinshasa : les  filles congolaises appelées à intégrer l’armée pour défendre le pays

Kinshasa, 10 mars 2024 (ACP).- Les filles congolaises ont été interpellées samedi à intégrer l’armée pour défendre sous le drapeau, le pays en situation d’agression dans l’est de la République démocratique du Congo, lors une conférence scolaire tenue au nord de Kinshasa.

« Les jeunes filles d’aujourd’hui sont capables d’évoluer dans l’armée congolaise pour défendre notre pays qui est situation d’agression, car défendre le pays sous le drapeau est pour tout citoyen sans exception », a déclaré Ebabi Sarah, Adjidan chef protocole de la 11èmerégion militaire.

« J’exhorte les jeune filles, futurs cadres de demain d’emboîter nos pas dans l’armée, au lieu de passer leur temps à l’internet qui empêche souvent le changement positif et l’amélioration des dames et rabaisse ces dernières, car elles les filles apprennent des choses qui ne sont pas digne et cela doit cesser », a-t-elle ajouté.

Pour l’Adjidan, la jeune fille d’aujourd’hui, femme de demain ne doit pas rester dans les réseaux sociaux pour des débats inutiles, elle a des valeurs et une dignité à protéger, ajoutant à cela la personnalité et l’essence qui font partie des bonnes mœurs de d’une société.

Elle a, en outre, fait savoir qu’elle travaille avec des hommes qui la respectent, en voyant les choses autrement car, le temps change ainsi que les circonstances. « A l’époque du Zaïre, la femme ne pouvait pas s’exprimer devant les hommes. A 18 ans, j’étais devenue mère et cela n’a pas été une fatalité pour moi, je n’avais pas abandonné mes rêves et me voilà en train d’évoluer dans l’armée et j’en suis fière » a-t-elle renchéri.

Mme Ebabi a saisi l’opportunité pour parler de la place du numérique dans l’évolution de jeunes filles. « Les femmes et jeunes filles continuent de faire face à des obstacles qui les empêchent d’accéder et d’actualiser la technologie et les outils numériques autant que les garçons. Sans un accès équitable au numérique, elles ne pourront pas participer aux changements de notre société qui aussi marquée par le digital », a-t-elle expliqué avant de les d’encourager à utiliser le numérique pour le développement de la société en priorisant les recherches, les formations pour de futures générations plus instruites au profit du pays.

De son coté, Abiba Mupepe, représentante des élèves du collège « la Salle » de la 4ème  scientifique, a invité ses camarades à cultiver les valeurs morales afin de devenir des femmes élevées dans la société, à titre des ministres, juristes, avocates, pourquoi pas présidente de la République.

ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet