Kinshasa : remerciements d’une structure au Chef de l’État pour l’élévation d’une femme au poste de Première ministre

Kinshasa, 04 avril 2024 (ACP).- Le Président Félix Tshisekedi  a été remercié mercredi, par les femmes, membres du Cadre permanent de concertation de la femme congolaise (Cafco) pour l’élévation de Mme Judith Suminwa Tuluka, au poste de Première ministre, lors d’une déclaration lue mercredi à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC).

« C’est un grand honneur que vous venez de faire à la femme en élevant Mme Judith Suminwa Tuluka, à cette haute fonction. Par cet acte, vous venez de franchir un autre pas dans la matérialisation de votre vision sur l’inclusion et l’égalité des sexes », a déclaré Grâce Lula, coordonnatrice ai du Cafco.

Mme Lula a fait savoir qu’en 64 ans d’indépendance, la nomination, pour la première fois, d’une femme constitue une grande première dans l’histoire de la RDC. « M. le Président, votre volonté politique a donné un sens au combat pour la promotion des droits des femmes. C’est avec raison que vos pairs Africains vous ont décerné le titre de champion de la masculinité positive », a-t-elle dit. 

« Ainsi, les femmes sont fières de vous pour leur participation dans les instances de prise des décisions. Ce haut fait s’inscrit désormais dans les annales de l’histoire de la RDC.  Toutefois, nous espèront que vous allez peser de tout votre poids pour que les partis et regroupements politiques alignent les femmes sur les listes devant constituer le nouveau gouvernement », a-t-elle conclu. 

Les félicitations du CAFCO à la Première ministre

Par ailleurs, cette plate-forme a présenté ses chaleureuses félicitations à la toute première cheffe du gouvernement de l’histoire de la RDC, Judith Suminwa Tuluka. 

« Cafco  croit en vos capacités d’assumer la responsabilité de cette haute fonction tout en étant convaincu que vous allez assurer cette responsabilité avec succès. Nous demandons à Dieu Tout-Puissant de vous accorder intelligence, sagesse,  protection et les grâces divines tout au long de l’exercice de vos fonctions », a soutenu la coordonnatrice ai de cette structure.

Kinshasa : le Président Tshisekedi félicité pour la nomination d’une femme Première ministre

Une vue des femmes leaders lors de la conférence de presse

Des femmes leaders réunies au sein du mouvement de lobbying et plaidoyer de haut niveau pour la parité en RDC, ont félicité mercredi, le Président Félix Tshisekedi pour la nomination d’une femme Première ministre, lors d’une conférence de presse organisée à Kinshasa.

« Nous exprimons notre gratitude et rendons hommages les plus déférents au Président Félix Tshisekedi pour avoir entendu notre plaidoyer en nommant une femme Première ministre en la personne de Son Excellence Mme Judith Suminwa Tuluka que nous célébrons ce jour », a fait savoir Marie-Claude Nkulu, cadre au mouvement de lobbying et plaidoyer de haut niveau pour la parité en RDC.

« Par cet acte, le Chef de l’État vient de réaffirmer qu’il est déterminé à faire rayonner la masculinité positive. Certes, il a beaucoup fait, mais nous sommes convaincues qu’il va poursuivre dans cet élan en réservant un nombre important de portefeuilles ministériels aux femmes, lors de la nomination des membres du gouvernement ainsi que des mandataires du portefeuille de l’État », a-t-elle ajouté.

Elle a indiqué cependant qu’il ne s’agit pas d’un cadeau donné aux femmes, mais plutôt de la promotion du leadership féminin. « Nous venons d’enregistrer un résultat majeur », a-t-elle soutenu.

D’après ce mouvement, il faut reconnaître que depuis l’avènement du Président Tshisekedi à la tête du pays, les lignes ont beaucoup bougé et continuent à bouger en faveur des femmes. « Même si la parité n’a pas encore été atteinte telle que prévue par la loi, grâce au Champion de la masculinité positive, les femmes ont occupé de très hautes fonctions, notamment celles de présidente de l’Assemblée nationale, de vice-Premier ministre, de gouverneure de la Banque centrale du Congo et de directrice de cabinet adjointe », a-t-elle rappelé, avant de signaler que cette activité a connu la participation de plusieurs femmes leaders de différents secteurs.

 Créé en 2024, ce mouvement vise à apporter des changements significatifs pour l’égalité hommes et femmes dans tous les niveaux de prise des décisions.

Haut-Katanga : l’élévation d’une femme au poste de Première ministre saluée par une Asbl

La présidente de l‘Asbl ‘’Génération Viviane Masengo

L’élévation d’une femme au poste de Première ministre a été saluée mercredi par une Asbl œuvrant dans l’entrepreneuriat et l’encadrement des personnes démunies à Lubumbashi, en province du Haut-Katanga, dans le sud-est de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris d’un  communiqué.

« C’est une victoire, non seulement pour Mme Judith Suminwa Tuluka, mais aussi pour toutes les femmes du pays. Cette victoire marque un pas de géant dans la parité où le talent, la compétence et la détermination de la femme étaient les seules barrières à la réussite et au développement de notre pays », a-t-on lu dans le communiqué.

« La Première ministre, cheffe du gouvernement est une femme aux compétences multiples pour relever les défis au regard des enjeux du second mandat du Président de la République. Nous sommes optimistes que c’est un choix judicieux pour le pays », a ajouté la source.

Selon ce communiqué signé par la présidente de la fondation portant son nom, « Génération Viviane Masengo (GVM) », la Première ministre de la RDC a plusieurs défis à relever, entre autres, dans l’économie, le social, la sécurité, l’intégrité territoriale et la paix ainsi que la cohésion nationale.

Cette Asbl a demandé à Mme Judith Suminwa  de choisir de bons collaborateurs, afin de réussir la mission lui confiée dans laquelle, elle a le soutien des femmes et de toute la population congolaise.

Pour rappel, la Première ministre dispose des compétences et atouts dans le domaine de l’économie et des finances. Ces compétences ont été mises au service du pays au ministère du Plan tout au long du gouvernement « Sama 2 » et peu avant, dans quelques organismes des Nations Unies. 

Bandundu : satisfecit d’une bourgmestre à la nomination d’une femme Première ministre

Une vue de la bourgmestre de Basoko, Cassilda Kibongo Kininde

Par ailleurs, la bourgmestre de la commune de Basoko, au Bandundu au Kwilu, dans le Sud-ouest de la RDC, s’est dit satisfaite mercredi de la nomination d’une femme au poste de Premier ministre, lors d’un  entretien avec l’ACP.

 « Je rends les hommages les plus déférents au Chef de l’État, Félix Tshisekedi, pour avoir nommé, pour la toute première fois dans l’histoire de la RDC, une femme à la tête du gouvernement, à l’occurrence Mme Judith Suminwa Tuluku, une énorme avancée dans le cadre de l’égalité du genre », a affirmé Cassilda Kibongo, bourgmestre de la commune de Basoko.

« Le Chef de l’État a réjoui les cœurs des Congolais en général et en particulier a répondu favorablement aux attentes des femmes en ce qui concerne la promotion de la femme aux postes des décisions », a-t-elle ajouté, avant d’adresser ses vives félicitations à la cheffe du gouvernement en lui souhaitant fructueux mandat.

A cette occasion, Mme la bourgmestre de la commune de Basoko a invité Mme Judith Suminwa à tenir compte de la représentativité féminine dans son prochain gouvernement qu’elle qualifie de ‘’compétence professionnelle’’ comme critère primordial du choix.

La sécurité, les infrastructures, l’éducation, la couverture santé universelle, le social et énergie sont notamment les défis à relever pour la réussite de son mandat.

RDC : les femmes du Sud-Kivu saluent la nomination de Judith Suminwa comme Première ministre

Mme Solange Lwashiga, défenseure des droits humains

La nomination de Mme Judith Suminwa Tuluka comme Première ministre a été saluée par les femmes du Sud-Kivu dans l’Est de la RDC,  a appris mercredi l’ACP, de source locale.

« Nous saluons la nomination de Mme Judith Suminwa au poste de Première ministre en RDC et lui présentons nos vives félicitations, une nomination sans précédent dans l’histoire de la République démocratique  du Congo », s’est réjouie Solange Lwashiga, activiste et défenseure des droits humains.

 « Nous ne doutons pas des compétences de Mme. Judith Suminwa et  osons croire qu’elle va travailler pour relever les défis de la République démocratique du Congo », a dit cet activiste des droits de l’homme, avant de remercier le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi pour la promotion de la parité.

Elle a ajouté que la nouvelle Première ministre a une lourde tâche  au regard des défis à relever et qu’il lui faudra un peu de temps pour y arriver.

« Nous demandons au Président Félix Tshisekedi de peser de tout son poids pour que la Première ministre soit libre dans ses décisions, indépendamment des partis et regroupements politiques », a fait savoir Mme Lwashiga.

Elle a souhaité voir Judith Suminwa travailler de manière à ne pas prêter attention aux personnes qui ne croient pas aux valeurs et compétences des femmes, avant de lui recommander d’être toujours humble, collaborante, rigoureuse, attentive et agissante.

Pour rappel, le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi avait signé le lundi 1er avril un arrêté portant nomination d’une Première ministre en République démocratique du Congo en la personne de Mme Judith Suminwa Tuluka, première femme à occuper ce poste, succédant ainsi au Premier ministre Jean-Michel  Sama Lukonde Kyenge.

Tshopo : un quota de 50% réservé aux femmes au prochain gouvernement

Un quota de 50 % réservé aux femmes lors de la formation du prochain gouvernement, a été recommandé à la Première ministre, Judith Suminwa Tuluka, par une Asbl basée à Kisangani, dans le nord-est de la République Démocratique du Congo, a appris mercredi l’ACP, lors d’un entretien.

«  Nous recommandons à ce qu’un quota de 50 % soit réservé aux femmes dans le prochain gouvernement de Mme Judith Suminwa Tuluka. Et lui demandons de ne pas hésiter à tenir compte de la technocratie, la méritocratie, du dévouement et du résultat », a déclaré Mme Albertine Likoke, coordonnatrice de l’Asbl « Groupe de réflexion et d’action pour la promotion des droits de la femme et des filles » (Grapff).
« Et surtout que les femmes qui seront membres du gouvernement soient celles qui seront capables de faire le travail voulu par Mme la Première ministre, car c’est son cheffe du gouvernement», a-t-elle insisté.
La coordonnatrice de l’Asbl « Grapff » a demandé aux Congolais de faire confiance à la Première ministre et à reconnaître que les femmes détiennent également des compétences et des atouts pour occuper les postes clés de commandement.

Mme Albertine Likoke a, par ailleurs, plaidé auprès de la Première ministre pour la mobilisation d’un budget conséquent en faveur des ministères clés qui travaillent avec les structures qui luttent contre les inégalités subies par les femmes et filles et l’amélioration du social de la population.

Mme Judith Suminwa Tuluka, nommée Première ministre le 1er avril 2024 par ordonnance présidentielle est la toute première femme à occuper ce poste dans l’histoire de la RDC.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet