Kwango : l’implication d’une autorité provinciale dans la protection des droits de l’enfant sollicitée

Kenge, 10  février 2024  (ACP).- L’implication de la ministre provinciale du Genre, famille et enfant pour la mise en œuvre du mécanisme de la protection et promotion des droits de l’enfant ainsi que de la femme, a été sollicitée vendredi à Kenge, dans le Kwango (Sud-ouest de la République démocratique du Congo) par une association, lors d’un entretien avec l’ACP.

« Nous avons l’espoir que la nouvelle ministre provinciale du Genre, famille et enfant va s’impliquer à fond pour que la loi portant protection de l’enfant soit fonctionnel et que les problèmes liés au bien-être de l’enfant, au genre et aux violences sexuelles soient pris en compte et respectés », a déclaré Me Bendera Beya, coordonnateur provincial de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH/Kwango).

Nous demandons également à la nouvelle ministre du Genre en ce qui concerne le nouveau gouvernement provincial, de travailler en synergie avec la CNDH et les organisations de la société civile, afin d’accroître la sensibilisation sur les droits de la femme et de l’enfant, pourvu que ces derniers soient en mesure de connaître et défendre leurs droits. Me Bendera Beya a indiqué que sa coordination provinciale, a toutefois enregistré des avancées significatives sur la lutte contre les violences sexuelles faites à la femme et les efforts de l’Exécutif provincial pour la protection de l’enfant au Kwango.

Il a demandé à ce qu’on poursuive le combat jusqu’à l’éradication complète de ces violations des droits de la femme et de l’enfant en particulier, en vue d’atteindre plus de changement et beaucoup d’actions à impact visible en ce qui concerne les droits socio-économiques et culturels de la population en général, voire les droits collectifs dont la sécurité, l’environnement, l’éducation, la santé, l’électricité, l’eau, les infrastructures, la cohabitation pacifique de différents groupes ethniques et autres. Par ailleurs, le gouvernement provincial a souhaité que cette équipe mette en place, les bonnes œuvres pour renforcer la sécurité et qu’elle se démarque de l’Assemblée provinciale par la promotion de la femme, en tenant compte de sa représentativité considérable en son sein.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet