Les parents interpellés à veiller sur l’utilisation des réseaux sociaux par leurs enfants

Kinshasa, 24 janviers 2024 (ACP).- Les parents de la République de la République démocratique du Congo ont été interpellés mercredi au cours d’un entretien à Kinshasa, à veiller sur l’utilisation des réseaux sociaux par leurs enfants dans le cadre de la célébration de la journée internationale de l’éducation.

« Les parents doivent veiller sur l’utilisation de l’internet par leurs enfants, être à leur écoute, discuter et échanger sur ce qu’ils suivent sur les réseaux sociaux et cela sans tabous », a déclaré  Anne-Marie Doneta,  directrice au Lycée sacre cœur.

« Etant qu’éducatrice et parent, je tiens à la réussite de l’éducation de nos enfants, c’est ainsi que je conseille aux parents de montrer les avantages et les méfaits des réseaux sociaux dans la société actuelle », a-t-elle ajouté.

Mme Doneta qui s’est exprimée à l’occasion de la journée internationale de l’éducation célébrée chaque le 24 janvier, a signalé que le système éducatif congolais est en retard par rapport au monde technologique actuel.

Il a invité le gouvernement congolais à  renforcer tous les dispositifs dans les écoles publiques afin de faciliter l’accès aux enseignants ainsi qu’aux élèves pour le développement de notre système éducatif.

Elle a,  en outre, expliqué que chaque enfant a  droit à l’éducation. Et Le droit à l’éducation est inscrit dans l’article 26 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, qui exige que l’enseignement élémentaire soit gratuit et obligatoire.

« Apprendre pour la paix » est le thème de l’année 2024

Par ailleurs,  Mme Doneta a rappelé le thème des Nations-Unies  retenu pour cette année : « Apprendre pour la paix ».

Face à une intensification des changements climatiques, de l’érosion démocratique, des inégalités persistantes, de la discrimination croissante, des discours de haine, de la violence et des conflits à l’échelle mondiale, l’éducation apparaît comme un outil puissant pour relever et prévenir ces défis à l’avenir, a-t-elle souligné.

Selon les Nations Unies, dans le monde, plus de 244 millions d’enfants ne sont actuellement pas scolarisés ; 617 millions d’enfants et d’adolescents ne maitrisent pas la lecture ou les mathématiques de base ; moins de 40 % de filles en Afrique subsaharienne complètent le second cycle éducatif ; et quelques 4 millions d’enfants réfugiés sont déscolarisés. Leur droit à la scolarisation est bafoué est ceci est inacceptable. L’éducation offre aux enfants la possibilité de sortir de la pauvreté et de s’engager sur la voie d’un avenir prometteur.

ACP/KHM/KKP

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet