Lubumbashi : les femmes invitées à utiliser leurs potentialités pour contribuer au développement

Lubumbashi, 1er avril 2024 (ACP).- Les femmes de Lubumbashi ont été invitées lundi, au cours d’une matinée de réflexion dans la province du Haut-Katanga, dans le sud-est de la République démocratique du Congo, à utiliser leurs potentialités pour contribuer au développement du pays.

« Nous avons invité les femmes de Lubumbashi à utiliser leurs potentialités pour contribuer au développement du pays et à s’engager dans la gestion de la chose publique », a déclaré Sandra Kamwang, présidente de l’Asbl ‘’Dynamique des femmes leaders pour le développement durable  » FLDC  ».

 Elle a fait savoir que cette  matinée de réflexion placée sous le thème  » investir dans le potentiel de la femme accélérer le développement et la paix en RDC  », a pour but d’encourager les femmes en générale de quitter leurs zones de confort et s’inscrit dans le cadre de la clôture des activités du mois de mars.

Mme Kamwang a encouragé  Mme Jolie Mwad qui a brisé la peur pour être candidate gouverneure dans la province du Haut- Katanga,  avant de montrer que la FLDC prône l’entrepreneuriat féminin, l’engagement politique de la femme et la lutte contre toutes discriminations faites à l’égard de l’être féminin. 

De son côté, Yolande Kabengele, vice-présidente de FLDC a, dans son allocution accès son intervention : «sur l’éducation financière», après avoir demandé aux  participantes  à épargner et à bannir les dépenses inutiles.

Nécessité de former la femme sur l’autonomisation politique

M.  John Djese, analyste politique, a pour sa part, épinglé la  nécessité de former la femme à l’autonomisation politique afin de booster en elle l’ambition politique. 

‹‹ Il y a manqué d’accompagnement sincère au sein de majorité de partis politiques, chaque leader ne vise que son propre intérêt » , a-t-il  relevé avant d’appeler les participantes à s’assumer et à s’accepter afin de s’entraider .

« Nous suggérons à l’Asbl à élargir son champ d’action en initiant des projets agroalimentaire et à multiplier des activités du genre dans les milieux reculés et non pas attendre que le mois de mars »,  ont  conclu les participantes.  

ACP/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet