Près de 3 millions d’enfants de moins de 5 ans souffrent de la pneumonie

Kinshasa, 14 novembre 2021 (ACP).- Près de trois millions d’enfants de moins de 5 ans en République démocratique du Congo, souffrent de la pneumonie simple dont 10% des cas se rapportent aux cas graves d’après les statistiques concernant les mois de janvier à octobre 2021, indique un document du Programme national de lutte contre les infections respiratoires aigües (PNIRA) reçu samedi à l’ACP.

La source notée qu’à l’occasion de la célébration de la 13e journée mondiale de la pneumonie axée sur le thème : « Halte à la pneumonie, chaque souffle compte », le directeur du PNIRA, Jean-Fidèle Ilunga, a plaidé auprès des décideurs pour maîtriser ce fléau en rendant disponible l’oxygène dans les institutions sanitaires.

Et à cet effet, il a fait savoir que sa structure a sensibilisé la population à cette maladie et aux mesures préventives contre ce fléau qui tue plus que le sida, la malaria et la rougeole, avant de signaler que la lutte contre la pneumonie en RDC est confrontée à un obstacle majeur notamment le manque de l’oxygène médical.

« Le problème de l’oxygène médical est un fait majeur. La province de la Mongala par exemple ne dispose d’aucun kit de l’oxygène. Si quelqu’un fait une détresse respiratoire, il doit aller dans une autre province », a-t-il dit.

Le directeur-pays de l’ONG internationale « Save the Children » en RDC, Amavi Akpamagbo, a pour sa part, affirmé que la pollution de l’air contribue aux décès liés à la pneumonie, ajoutant que près de 5 enfants meurent par heure de ce type de décès, pourtant évitable.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), environ 1,4 million d’enfants de moins de 5 ans meurent chaque année de pneumonie dans le monde. La prévention contre cette maladie provoquée par des virus, des bactéries ou des champignons, est possible grâce à la vaccination, à un état nutritionnel satisfaisant et à une amélioration des facteurs environnementaux, conclu l’agence onusienne.

Il sied de rappeler que cette journée internationale dont le but principal est de sensibiliser les populations à ce véritable problème de santé publique, a été décrétée en 2008 par l’OMS. ACP/CL/Lys/Sgb

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet