RDC : « autonomiser la femme, c’est mettre fin à sa dépendance de l’homme » (Ministre du Genre)

Kinshasa, 08 mars 2024 (ACP).- « Autonomiser la femme, c’est mettre fin à sa dépendance  vis-à-vis de l’homme », a dit la ministre du genre de la République démocratique du Congo, intervenant jeudi dans le cadre de la commémoration de la Journée internationale des droits des femmes, dans une vidéo consultée vendredi par l’ACP.

« Autonomiser la femme, c’est mettre fin à sa dépendance à l’homme afin qu’elle soit maîtresse de son destin, de sa vie et qu’elle vive indépendamment de l’homme sans l’approche genre en prônant l’égalité des droits des chances et de traitement entre l’homme et la femme », a déclaré Mireille Masangu, ministre de genre, famille et enfant.

Pour y parvenir, a-t-elle dit, « il faudrait créer des meilleures opportunités d’éducation, de compétences, d’emplois et d’entrepreneuriat dans un contexte de paix et sécurité. On peut accélérer l’autonomisation en multipliant les opportunités en faveur des femmes, mais s’il n’y a pas de paix, l’autonomisation ne sera qu’un vain mou ».

Selon la ministre Masangu, le thème tant national qu’international de cette journée évoquent sans nul doute, la nécessité d’une autonomisation effective de la femme et de la jeune fille qui demeure encore un défi majeur pour le pays, rappelant à cet effet que la célébration de cette journée reste toute particulière en raison des atrocités qui sévissent dans la partie Est de notre pays.

« C’est la raison majeure qui a motivé la décision prise par le ministère, celle de célébrer cette journée dans un contexte de deuil pour manifester de notre compensions envers les compatriotes victimes d’atrocités causées par la guerre d’agression nous imposée par le Rwanda avec le M23 », a expliqué Mireille Masangu.

Il sied de rappeler qu’une caisse de solidarité a été ouverte au cabinet du ministère genre, famille et enfant dans le but d’assister les femmes et jeunes filles de cette partie du pays. Plusieurs marches de protestation et activités ont été organisées à travers les 26 provinces du pays. 

ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet