RDC : lancement  des activités préparatoires du mois  de la femme

Kinshasa, 16 fév. 2024 (ACP).- Les activités préparatoires du mois de la femme ont été lancées jeudi, à partir de Kinshasa, en République démocratique du Congo(RDC), au cours d’une cérémonie  organisée par la ministre du Genre, famille et enfant.  « Pour cette édition, il est prévu notamment des marches de soutien au Président de la République pour le retour de la paix, des émissions radiotélévisées pour sensibiliser la femme et la jeune fille congolaise à pouvoir hausser le ton pour faire attendre leurs voix et leurs initiatives, mais également permettre à toute la nation de faire le bilan de la situation des droits de la femme dans notre pays », a déclaré Mireille Masangu, ministre du Genre, famille et enfant «  Nous ne sommes pas dans la joie, nous pleurons ensemble avec nos sœurs qui sont en train de vivre les atrocités de la guerre dans l’Est de la RDC, ceci pour leurs témoigner notre solidarité », a-t-elle  souligné , avant de supplier les femmes de la ville de Kinshasa et celles des provinces de contribuer dans la caisse de solidarité afin  d’apporter les dons en nature,  les vivres et non vivres à nos sœurs et jeunes filles qui pensent que nous ne soucions pas d’eux bien au contraire nous sommes déterminés pour leurs causes . Pour Mme Mireille Masangu, la journée de la femme permet d’assurer l’amélioration des conditions de la femme et de mesurer son éducation dans l’évolution du développement. Elle a, en outre, souligné que la promotion et les droits des femmes sont  devenus une priorité nationale grâce à la détermination du Président de la République Félix Tshisekedi, matérialisée par le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde à travers l’autonomisation, la promotion et la protection de la femme congolaise.

Les femmes appelées à jouer leurs rôles pour le maintien de la paix

De son coté, Séraphine Kiluba, vice-ministre honoraire de la Défense a sensibilisé les femmes des organisations féminines sur les rôles qu’elles sont appelées à jouer pour la paix dans leurs familles et la nation toute entière, avant d’ajouter que la femme est le pilier de la paix en RDC.     « Nous sommes le pilier du rétablissement de la paix dans notre pays. Nous ne devons jamais être en complicité avec les rebelles pour être le canal par le quel on tue nos frères et sœurs congolais, ne contribuons pas à ces atrocités commises par l’ennemi pour détruire notre pays », a-t-elle expliqué.

Elle a suggéré à la ministre du Genre, famille et enfant d’insérer dans le canevas des activités, une journée de prière pour la nation.  Par cette occasion, la vice-ministre des Transports et voies de communications, a sollicité l’appropriation des activités dédiées aux droits de la femme par les femmes congolaises en vue d’atteindre un objectif commun.

Les thèmes international et national retenus pour cette année

Pour cette année 2024, le thème international est: « Investir en faveur des femmes : Accélérer le rythme ». Et, le thème national est : « Accroître les ressources nécessaires en faveur des femmes et filles dans la paix pour un Congo paritaire ». Cependant, la journée internationale de la femme (JIF)  du 8 mars 2024 sera célébrée à Kinshasa et dans toutes les provinces de la RDC au travers l’organisation des cultes œcuméniques pour la restauration de la paix et le rétablissement de l’intégrité territorial. Notez que  la clôture de JIF 2024 en RDC interviendra, le 2 avril prochain à Mbuji-Mayi, en vue d’honorer, encourager et accompagner les femmes victimes des violences électorales. Il n’y aura pas pour cette année, le port de pagne pour célébrer la journée internationale des droits de la femme mais les femmes porteront les habits de couleur noire symbole de deuil au pays.ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet