RDC : les résultats du Programme justice, autonomisation et dignité des femmes jugés satisfaisants

Kinshasa, 16 déc. 2023 (ACP).- Les résultats du Programme justice, autonomisation et dignité des femmes et des filles en République démocratique du Congo, présentés vendredi à Kinshasa, lors de la  réunion du 6e Comité de pilotage, ont été jugés « satisfaisants » par les organisateurs.

«Nous  nous sommes réunis aujourd’hui pour  une réunion du Comité de pilotage par rapport  à la validation des résultats obtenus par le Programme justice, autonomisation et dignité des femmes et des filles en République Démocratique du Congo (JAD). D’entrée de jeu, les  résultats que le programme nous  a présentés  sont d’une grande satisfaction», a déclaré le directeur de Cabinet du ministre  d’Etat  Genre, enfant et famille, Kialu Mbemba. Auparavant, le représentant résident adjoint du Programme de Nations unies pour le développement (PNUD),  Rokya Ye Dieng, a remercié tous les partenaires notamment le gouvernement du Canada pour la confiance placée aux agences des Nations Unies et au Gouvernement congolais pour l’exécution du programme JAD, et plus particulièrement le ministre du Genre pour sa parfaite collaboration dans la mise en œuvre de ce programme sur le terrain et de tous les efforts consentis, même au niveau national, provincial et territorial dans la lutte contre le VBG en RDC Selon Mme Rokya Ye Dieng, «cette collaboration fructueuse a permis d’obtenir à travers le plaidoyer mené en collaboration avec l’ensemble des acteurs la signature portant l’institutionnalisation  des CISM (plaidoyer pour des mesures d’application et suivi de l’exécution du décret de cet instrument)  par le Chef du gouvernement qui s’y est réellement impliqué ».   «Le Programme JAD a été mis en œuvre dans une approche de consultation dans les provinces de l’Est, à savoir Sud-Kivu, Nord Kivu et Ituri et le développement dans les provinces de Kinshasa  et du  Kasaï Central. Au cours des cinq dernières années de mise en œuvre les résultats sont significatifs », a- t- elle reconnu, avant de noter que la clôture ce programme a été fixé  au 30 juin 2023, avec extension de trois mois. Et  de rappeler : « cependant, après la dernière mission conjointe de mai 2023 et au terme de la revue globale  du programme organisé à Kinshasa, en date du 07 et 08 juin  2023, l’analyse des résultats a démontré qu’il y avait encore des gaps  à couvrir pour compléter  les résultats attendus  de chaque volet et composante du programme ».

Des stratégies susceptibles d’appuyer des centres de santé en kits

En outre, dans son intervention, la coordonnatrice du Programme JAD, Sabine Woube, a laissé entendre que les activités menées dans toutes les provinces ont atteint un très bon taux de satisfaction.  Les partenaires notamment l’agence des Nations Unies pour la population (UNFPA) ont mis en place des stratégies susceptibles d’appuyer des formations, des centres de santé en kits qui leur permettent jusqu’à ce jour de fonctionner et d’assurer la prise en charge des  survivantes de VBG.   

Le bailleur Canada  a opté pour la prolongation du Programme JAD  pour une durée de 15 mois, soit du 1er janvier 2024 au 31 mars 2025, dans l’objectif de couvrir les actions prioritaires devant clôturer les activités résiduelles du Programme JAD et assurer la consolidation et la pérennisation des acquis  dudit programme,  ainsi qu’appuyer le processus de CISM. Le Gouvernement canadien, à travers Affaires Mondiales Canada, a financé à hauteur de 18 millions de dollars canadiens la mise en œuvre d’un programme conjoint  dénommé JAD dans le but de soutenir les efforts de la RDC  en matière de lutte  contre l’impunité des VBG. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet