VBG : renforcement des capacités  des prestataires dans la collecte des données

Kananga, 25 mars 2024 (ACP).- Le renforcement des capacités des prestataires dans la collecte des données sur les violences sexuelles  basées sur le genre (VBG) a été lundi au centre d’une session de formation à Kananga, au Kasaï Central, dans le centre de la République démocratique du Congo.

« Nous avons renforcé les capacités des prestataires dans la collecte des données sur les VBG, car, une sous-notification de ces cas a été préjudiciable dans notre province », a déclaré Christophe Malumba,  chargé des violences basées sur le genre de l’ONG ‘’Caritas-Développement’’.

«  Cette initiative s’est inscrite dans le cadre de la mise en œuvre du projet du programme multisectoriel de nutrition et santé (PMNS) mettant en place une application pour la collecte des données à ce sujet », a-t-elle ajouté.

Pour M. Malumba également activiste de l’ONG ‘’Caritas-Développement’’, la première phase de cette activité a regroupé les prestataires de six zones de santé de la ville de Kananga, notamment de Lukonga, Ndesha, Katoka, Kananga, Tshikaji et Bobozo.

Et de poursuivre : « la deuxième phase sera destinée aux chargés de base des zones de santé et des points focaux de la périphérie de cette ville à savoir Mukalayi, Demba, Mutoto, Bunkonde et Tshikula ».

Rappelons que la formation des gestionnaires de la base des données et encadreurs vise l’amélioration de service sur l’alimentation des données de la prise en charge des cas des violences basées sur le genre au Kasaï Central.

ACP/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet