Présidentielle au Sénégal : rejet du dialogue proposé par Macky Sall

Kinshasa, 23 février 2024 (ACP).- 16 des 19 candidats à la Présidentielle du Sénégal ont refusé le dialogue proposé par le chef de l’État une semaine après l’annulation du report de ce scrutin voté par des députés le 5 février dernier, ont rapporté vendredi les médias internationaux.

« Nous nous opposons à tout dialogue sur cette question et nous exigeons qu’une date soit prise avant le 2 avril. Nous demandons au Président de fixer la date dans les meilleurs délais et dans l’extrême urgence », a déclaré Boubacar Camara, l’un de ces 16 candidats.

Le collectif de la société civile Aar Sunu Election a dénoncé dans un communiqué distinct, une « tentative de diversion à travers l’invitation à un dialogue inapproprié (qui) est inacceptable ».

Le président sénégalais Macky Sall a annoncé jeudi dernier lors d’une allocution télévisée que son mandat prendrait fin en avril comme prévu, mais sans préciser de nouvelle date pour l’élection présidentielle qui devait initialement se tenir ce dimanche. 

« Il est évident que le pays ne peut pas rester sans président. Les discussions détermineront la suite des événements et j’espère qu’un consensus émergera après ce dialogue », a déclaré Macky Sall.

Les groupes d’opposition maintiennent la pression sur Macky Sall pour qu’il organise rapidement des élections, avec des manifestations prévues tout au long du week-end.

Le président Sall a été accusé par ses détracteurs de chercher à se maintenir au pouvoir, des allégations qu’il a catégoriquement rejetées. Malgré l’incertitude quant à une nouvelle date pour l’élection, certains experts sénégalais estiment que les déclarations de Sall jeudi démontrent sa volonté de respecter la décision de la Cour constitutionnelle. ACP/Kayu  

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet