Afrique du Sud : trois moines égyptiens du copte orthodoxe poignardés à mort

Kinshasa, 13 mars 2024 (ACP).-  Trois (3) moines égyptiens appartenant à l’Église copte orthodoxe ont été poignardés lors d’une attaque dans un monastère à l’est de Pretoria en Afrique du Sud, a appris l’ACP mercredi de source officielle sud-africaine.

« Trois moines égyptiens appartenant à l’Église copte orthodoxe ont été mortellement poignardés lors d’une attaque dans le monastère Saint Marc l’Apôtre et Saint Samuel le Confesseur à Cullinan, une ville située à l’est de Pretoria », a déclaré Dimakatso Nevhuhulwi, porte-parole de la police.

Le suspect arrêté est un homme de 35 ans. La police n’a pas donné son nom ni d’autres détails. Il devait comparaître devant le tribunal jeudi. Le motif de l’attaque n’est pas clair, mais rien n’a été volé dans le monastère, a souligné le colonel Dimakatso.

La police a déclaré qu’elle recherchait plusieurs suspects. Les attaques meurtrières contre des églises et d’autres lieux de culte sont rares en Afrique du Sud.

L’Église copte orthodoxe a son siège en Égypte et des diocèses dans plusieurs pays. Elle est l’une des plus anciennes communautés chrétiennes du monde et a été la cible d’attaques meurtrières de la part d’islamistes en Égypte et ailleurs.

Les attaques en Égypte ont récemment diminué en raison du renforcement de la sécurité autour des lieux de culte chrétiens dans ce pays à majorité musulmane.

L’Église copte orthodoxe a désigné les moines tués en Afrique du Sud comme étant le moine Hegumen Takla el-Samuely, le moine Yostos ava Markos et le moine Mina ava Markos. Tous trois étaient de nationalité égyptienne.

L’Église copte orthodoxe d’Afrique du Sud a déclaré que M. el-Samuely était l’adjoint du diocèse local. Elle a déclaré que les moines avaient été victimes d’une « attaque criminelle »

qui avait abouti à leur « martyre ». L’Église copte a son propre pape, actuellement le pape Tawadros II, et le diocèse sud-africain a déclaré qu’il était au courant de l’attaque et qu’il « attendait d’être informé de ses causes ».

L’ambassadeur égyptien en Afrique du Sud a visité le monastère à la suite de l’attaque, a déclaré l’Église copte orthodoxe d’Afrique du Sud. Le ministère égyptien des affaires étrangères a déclaré être en contact avec l’ambassade d’Afrique du Sud. ACP/KHM/KKP

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet