France : les Etats-Unis se tiennent aux côtés de ses alliés (Joe Biden)

Kinshasa, 8 juin 2024 (ACP).- Le président américain a, lors d’une cérémonie à l’Arc de Triomphe samedi à Paris dit que : « Les Etats-Unis se tiennent aux côtés de nos alliés », en marge de sa visite officielle de cinq jours en France, a-t-on appris samedi de source américaine citée par les médias internationaux.

« Cela ne s’arrêtera pas. Poutine ne s’arrêtera pas à l’Ukraine. Cela va bien au-delà, toute l’Europe sera menacée. Nous ne le permettrons pas, les États-Unis se tiennent aux côtés de l’Ukraine, de nos alliés et de la France », a déclaré Joe Biden, président des Etats-Unis d’Amérique.

« Nous nous tenons fermement aux côtés de nos alliés, de la France. Je le répète, nous ne nous déroberons pas », a-t-il martelé lors d’une déclaration au côté de son homologue à l’Élysée. Washington se garde toutefois bien de suivre tous les élans du président français, par exemple sur l’envoi éventuel d’instructeurs militaires sur le sol ukrainien.

Les présidents américain, Joe Biden, et français, Emmanuel Macron , ont affiché samedi leur unité de vues, face aux défis transatlantiques, à commencer par la guerre en Ukraine , et au spectre d’un possible retour de Donald Trump .

Les deux chefs d’État se sont ensuite exprimés devant la presse sur le conflit entre Israël et le Hamas, la guerre en Ukraine ainsi que le commerce. La visite officielle du président américain doit se terminer par un dîner d’État à l’Élysée.

De son côté, Emmanuel Macron, président français a salué la clarté et la loyauté d’un partenaire qui aime et qui respecte les Européens, un propos en forme de pique à Donald Trump.

L’ex-président américain menace régulièrement de ne plus participer à la protection des Européens face à la Russie au sein de l’Alliance atlantique s’il est réélu en novembre prochain et s’ils n’augmentent pas leur participation financière à l’Organisation transatlantique.

Joe Biden a aussi assuré, après la libération de quatre otages israéliens à Gaza  tôt samedi, que les États-Unis continueraient à se mobiliser jusqu’à ce que « tous » le soient.

La relation entre les deux hommes s’est grandement améliorée depuis qu’en septembre 2021, les États-Unis avaient enlevé, au nez et à la barbe de la France, un gros contrat de sous-marins avec l’Australie.

La crise diplomatique qui s’ensuivit reste l’un des plus vifs épisodes de tension entre les États-Unis et leur plus ancienne alliée, la France.

Pour surmonter la brouille, le président américain avait d’ailleurs réservé à son homologue français la première visite d’État à la Maison Blanche de son mandat, en décembre 2022.

La Russie affirme que 22 civils ont été tués par des bombardements ukrainiens

En outre, les forces ukrainiennes ont bombardé à deux reprises vendredi dernier un magasin dans le village de Sadovoïe, dans la région de Kherson, tuant 22 civils selon Vladimir Saldo, gouverneur de cette région.

Il a déclaré qu’au moment de l’attaque, il y avait un nombre important de clients et de membres du personnel à l’intérieur du magasin.

« La première frappe a été effectuée par une bombe aérienne guidée française et la seconde par un projectile HIMARS américain bien connu », a dit le gouverneur.

« Après la première frappe, les habitants des maisons voisines sont sortis en courant pour aider les victimes ; peu de temps après, un missile HIMARS est tombé. Parmi les morts se trouvaient deux enfants », a-t-il ajouté.

ACP/KKP

Fil d'actualités

Sur le même sujet