Guerre Israël-Hamas: la Belgique  convoque  l’ambassadrice d’Israël à  Bruxelles

Kinshasa, 4 février  2024 (ACP/IRNA)- La Belgique  a convoqué  l’ambassadrice  d’ Israël  après  des frappes  de l’ armée israélienne  sur ses bureaux  à  Gaza, a appris  l’ACP dimanche  de l’Agence iranienne de presse.

 » La ministre belge des Affaires étrangères, Hadja Lahbib, a annoncé avoir convoqué l’ambassadrice d’Israël en Belgique après des frappes ayant « détruit » les bureaux de l’Agence belge de développement dans la bande de Gaza« ,  a indiqué  la source.

Les bureaux de l’ONG Handicap International qui se trouvaient dans le même bâtiment qu’Enabel, l’Agence belge de développement, à Gaza ont été détruits dans un bombardement, a indiqué vendredi l’organisation humanitaire dont la priorité absolue est d’assurer la sécurité et le bien-être de son personnel et de ses bénévoles.

« Les bureaux d’Enabel, l’Agence belge de développement, à Gaza ont été bombardés et détruits. Viser des bâtiments civils est inacceptable, nous convoquons l’ambassadrice d’Israël pour faire toute la clarté« , a déclaré sur X la ministre belge, disant agir de pair avec la ministre du Développement Caroline Gennez.

Le directeur d’Enabel Jean Van Wetter a précisé sur X que les bureaux de l’agence à Gaza avaient été « complètement détruits hier dans un bombardement ».

« Nous sommes tous choqués à Enabel. A titre d’agence gouvernementale œuvrant pour le bien commun dans le cadre du droit humanitaire international, nous ne pouvons accepter cela« , a-t-il écrit, en postant deux photos, l’une de l’édifice où sont situés les bureaux de l’agence avant le bombardement présumé, et l’autre d’un tas de gravats.

Les bureaux de l’agence sont situés dans un immeuble de la rue Victor Hugo, dans le quartier central d’al-Rimal, à Gaza City. C’est la deuxième fois que le bureau de l’Enabel a été ciblé par le régime sioniste.

En octobre 2023, un bureau de l’agence belge de développement Enabel a été endommagé à Gaza, selon la ministre de la Coopération au développement, Caroline Gennez.

La ministre belge a appelé, à cette date-là, à un cessez-le-feu humanitaire immédiat, exprimant le souhait que des couloirs humanitaires permanents soient mis en place pour permettre aux travailleurs humanitaires et aux biens d’atteindre la zone en toute sécurité, et qu’un système de notification humanitaire soit mis en place afin que l’aide puisse être acheminée aux personnes dans le besoin à des moments réguliers et prévisibles

Des frappes israéliennes font des dizaines de morts

Des dizaines de personnes ont été tuées par des frappes nocturnes israéliennes dans la bande de Gaza, au moment où le mouvement palestinien Hamas dit avoir besoin de plus de temps pour étudier une proposition d’une seconde trêve dans sa guerre avec Israël.

  » Au moins 92 personnes avaient été tuées dans la nuit dans des frappes israéliennes« , a indiqué dimanche le ministère de la Santé du Hamas.

Une frappe israélienne a touché un jardin d’enfants à Rafah (sud) où avaient trouvé refuge, des personnes ayant fui les combats, selon le bureau de presse du gouvernement du mouvement islamiste.

Des frappes aériennes ont visé aussi Rafah, plus au sud, selon la même source, alors que les craintes s’amplifient face à une possible offensive militaire contre cette ville surpeuplée, à la frontière fermée avec l’Egypte.

Dans cette ville de 200.000 habitants, s’entassent désormais dans des abris et des campements de fortune plus d’un million de déplacés palestiniens menacés par les pénuries et les épidémies.

Une attaque de Hamas  entraîne la mort de 1.160 personnes sur le sol israélien

La guerre a été déclenchée le 7 octobre par une attaque sans précédent du Hamas sur le sol israélien, qui a entraîné la mort de plus de 1.160 personnes, en majorité des civils, selon les  données officielles israéliennes.

En riposte, Israël a juré d' »anéantir » le Hamas et a lancé une offensive militaire qui a fait 27.238 morts, en grande majorité des civils, selon le ministère de la Santé du mouvement islamiste.

Dimanche, l’armée israélienne a annoncé la mort d’un soldat portant à 225 le bilan de ses militaires tués à Gaza.

La guerre a provoqué un exode de la population et plus de 1,3 million d’habitants, selon l’ONU, sur un total de 2,4 millions, sont désormais réfugiés à Rafah.

L’offensive terrestre d’Israël, lancée le 27 octobre dans le nord de la bande de Gaza, s’est étendue au sud, à Khan Younès, début décembre.

Pour le ministre de la Défense israélien Yoav Gallant, Rafah est le prochain objectif. « Nous allons atteindre Rafah et éliminer les éléments terroristes qui nous menacent« , a-t-il lancé.ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet