Guerre Israël – Hamas : la Chine favorable à une action «significative» de l’ONU

Kinshasa, 22 mars 2024 (ACP).- La Chine s’est déclarée vouloir soutenir les efforts du Conseil de sécurité de l’ONU pour mettre fin aux combats dans la bande de Gaza, a-t-on appris vendredi de source officielle chinoise, citée par les médias internationaux.

«La Chine soutient le Conseil de sécurité pour qu’il prenne dès que possible de nouvelles mesures responsables et significatives afin de déployer sans relâche des efforts pour mettre fin rapidement aux combats à Gaza», a déclaré Lin Jian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

La Chine étant membre permanent du conseil disposant d’un droit de «veto», rien a précisé pour le moment s’il appuiera un projet de résolution américain sur un cessez-le-feu immédiat.

Après le dernier veto de Washington fin février, les diplomates américains ont élaboré un texte alternatif axé sur l’objectif d’une trêve de six semaines en échange de la libération des otages retenus dans la bande de Gaza.

« La nécessité d’un cessez-le-feu immédiat et durable pour protéger les civils de toutes les parties et permettre la fourniture de l’aide humanitaire essentielle », a ajouté la source.

L’issue du vote est toutefois incertaine car la Russie réclame un « appel » plus clair à faire taire les armes.

« La communauté internationale attend du Conseil de sécurité qu’il s’acquitte sérieusement de ses responsabilités », a poursuivi la même source.

La Chine appelle régulièrement à un cessez-le-feu à Gaza depuis le début de la guerre menée par Israël, en octobre dernier, contre le Hamas dans ce territoire palestinien.

Londres appelle à la «fin immédiate des combats» dans la bande de Gaza

Aussi, les ministres britanniques et australiens des Affaires étrangères et de la Défense ont appelé vendredi 22 mars à la «fin immédiate des combats» dans la bande de Gaza, à l’issue d’une réunion dans le sud de l’Australie, a-t-on appris de source officielle britannique.

Dans une déclaration commune, les ministres ont souligné «la nécessité» de mettre immédiatement fin aux combats dans la bande de Gaza «pour permettre l’acheminement de l’aide humanitaire et la libération des otages». Le Royaume-Uni est membre permanent du Conseil de sécurité de l’Onu, qui doit se prononcer ce vendredi sur une résolution des États-Unis mentionnant un «cessez-le-feu immédiat». ACP/KKP

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet