Guerre Israël-Hamas : un nouveau raid terrestre à Gaza

Kinshasa, 27 octobre 2023(ACP).-  L’armée israélienne a annoncé avoir mené un raid ciblé dans le secteur central de la bande de Gaza, épaulée par des chasseurs et des drones, visant des objectifs du Hamas. Des salves de roquettes ont également été tirées de l’enclave palestinienne vers le centre d’Israël et de Tel-Aviv, a appris vendredi l’ACP des sources de sécurité palestiniennes et israéliennes.

« L’armée israélienne est entrée dans une zone ouverte près de la barrière de séparation dans la ville de Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza, et dans le camp de Bureij, dans le centre-est de la bande de Gaza », ont déclaré les mêmes sources.

Selon un communiqué publié par les Forces de défense israéliennes (Tsahal), « les troupes étaient accompagnées d’avions de chasse lorsqu’elles sont entrées dans le centre de la bande de Gaza ».

A la fin de l’opération, les troupes terrestres ont regagné Israël. Ce raid était le troisième signalé par Tsahal.

Israël se prépare actuellement à une opération terrestre massive dans la bande de Gaza, comme l’ont déclaré des dirigeants et de hauts responsables militaires israéliens.

le président français Macron demande une «trêve humanitaire»

Le président français Emmanuel Macron a appelé vendredi à une « trêve humanitaire » dans la guerre entre Israël et le Hamas pour « organiser la protection » des populations civiles dans la bande de Gaza, à l’issue d’un sommet européen à Bruxelles.

« Nous reconnaissons totalement le droit et la volonté légitime de lutter contre le terrorisme. Nous sommes prêts à y apporter notre aide. Mais nous considérons que le blocus complet, le bombardement indifférencié et plus encore la perspective d’une opération massive terrestre ne sont pas de nature à protéger comme il se doit les populations civiles (…) Une trêve humanitaire est aujourd’hui utile pour pouvoir protéger ceux qui sont sur le terrain, qui ont subi des bombardements », a déclaré le chef de l’État lors d’une conférence de presse.

L’UE octroie 50 millions d’euros d’aide humanitaire supplémentaire à Gaza

Les 27 dirigeants de l’Union européenne (UE) sont parvenus jeudi soir à un accord pour tripler leur aide humanitaire en faveur des populations civiles de la bande de Gaza, soit une aide supplémentaire de 50 millions d’euros, a annoncé la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

Vendredi, « nous signerons des contrats pour 40 millions avec l’agence des Nations Unies. Les dix autres millions seront utilisés pour les vols humanitaires », a-t-elle dit.

Mme Von der Leyen a aussi annoncé que les 56 tonnes d’aide envoyées à bord des deux premiers vols humanitaires de l’UE avaient été acheminées en Egypte, puis livrées à Gaza. « Les deux prochains vols sont prévus (ce vendredi) et nous avons prévu des vols supplémentaires pour les jours à venir », a-t-elle affirmé.

L’aide de l’UE accordée aux populations civiles de la bande de Gaza s’élève aujourd’hui à 75 millions d’euros. Elle comprend de la nourriture, de l’eau, un accès à l’électricité et des médicaments.

Le volet humanitaire dans le conflit israélo-palestinien, « c’est aussi la détermination à agir en ce qui concerne les otages », a soutenu Charles Michel, président du Conseil de l’UE. Les dirigeants européens ont lancé en ce sens un appel à ce que tous les otages puissent être libérés sans délais ni conditions.

Enfin, dans la perspective d’une paix durable au Moyen-Orient, ils ont affirmé le souhait de l’UE de soutenir le principe d’une conférence internationale sur la paix, qui pourrait se tenir dans un proche avenir. A ce titre, les Vingt-Sept ont pris un important engagement en faveur d’une solution à deux Etats dans cette région.

Explosion à Taba, ville égyptienne frontalière d’Israël

Une explosion a eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi 27 octobre dans la ville égyptienne de Taba, à la frontière avec le port israélien d’Eilat sur le golfe d’Aqaba en mer Rouge. Six personnes ont été légèrement blessées et une enquête a été ouverte.

Les premières informations parlaient d’un missile, ou d’une roquette, tombée vers deux heures du matin à Taba, ville de la mer Rouge, située à la pointe nord-est du Sinaï et où se trouve un poste-frontière vers Israël.

« Le projectile qui s’est abattu dans la nuit était finalement un drone d’origine non identifiée », a déclaré le porte-parole de l’armée égyptienne.

L’explosion a endommagé un immeuble où résident les équipes médicales de l’hôpital de la petite ville balnéaire, six personnes ont été légèrement blessées. En début de matinée ce vendredi, c’est le port de Nuweiba, situé à 70 kilomètres plus au sud, qui a été touché par une explosion de faible ampleur qui n’a pas fait de victime.

Au moins 57 employés de l’Agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens tués dans la guerre à Gaza

La bande de Gaza, soumise depuis le 7 octobre à un siège total et des bombardements israéliens, a un besoin urgent d’aide « significative et continue », prévient le patron de l’Agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA).

Lors d’un point de presse à Jérusalem, Philippe Lazzarini a par ailleurs indiqué que son organisation avait confirmé la mort de 57 de ses employés dans le petit territoire palestinien depuis le début de la guerre entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet