HostilitésIsraël-Liban : une solution diplomatique recommandée

Kinshasa, 04 mars 2024 (ACP).- Une solution diplomatique a été recommandée par l’émissaire américain au Liban pour mettre fin aux accrochages transfrontaliers qui opposent le Hezbollah libanais à Israël depuis le début de la guerre à Gaza, a-t-on appris de source diplomatique citée par les médias internationaux.

 «Les États-Unis sont convaincus qu’une solution diplomatique est la seule issue pour mettre fin aux hostilités à la frontière Liban – Israël. Cessez-le-feu temporaire ne suffisait pas », a déclaré Amos Hochstein, émissaire américain.

 Guerre Israël-Hamas : cessez le feu «immédiat»

Des négociations ont repris le 3 mars dernier en Égypte, en vue d’obtenir une trêve entre Israël et le Hamas, menées avec la médiation du Qatar et des États-Unis alors que le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, a exigé du Hamas de lui fournir une liste des otages israéliens toujours en vie, une condition préalable pour la poursuite du dialogue.

« Vu l’immense ampleur des souffrances à Gaza, il doit y avoir un cessez-le-feu immédiat pendant au moins les six prochaines semaines, c’est ce qui est sur la table actuellement », a déclaré Kamala Harris, vice-présidente américaine.

« Cela permettrait de libérer les otages et d’obtenir une aide humanitaire importante. Cela nous permettrait de construire quelque chose de plus durable pour garantir la sécurité d’Israël et respecter le droit du peuple palestinien à la dignité, à la liberté et à l’autodétermination. Le Hamas doit accepter cet accord. Obtenons un cessez-le-feu. Réunissons les otages avec leurs familles et apportons une aide immédiate à la population de Gaza», a-t-elle indiqué.

ACP/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet