Israël : la chaîne internationale « Al Jazeera » interdite d’émettre

Kinshasa, 1er avril 2024 (ACP).- Le parlement israélien a voté lundi une loi permettant d’interdire la diffusion en Israël du média étranger Al Jazeera accusé de porter atteinte à la sécurité de l’Etat, a-t-on appris de source officielle israélienne citée par les médias internationaux.

« La chaîne terroriste Al Jazeera ne diffusera plus en Israël. J’ai l’intention d’agir immédiatement en accord avec la nouvelle loi pour arrêter les activités de la chaîne », a déclaré Benjamin Netanyahou, premier ministre israélien.

Un texte visant la chaîne qatarie Al-Jazeera. Cette loi, votée par 70 voix contre 10, donne au premier ministre la possibilité d’interdire la diffusion de contenus de la chaîne visée mais aussi de fermer ses bureaux en Israël.

Les députés israéliens débattent aujourd’hui d’un projet de loi permettant au premier ministre d’interdire la diffusion en Israël de médias étrangers portant atteinte à la sécurité, un texte visant la chaîne qatarie Al Jazeera. Benjamin Netanyahou, a demandé ce lundi à ce que cette loi soit adoptée lors de la séance plénière du parlement, la Knesset, selon un communiqué de son parti, le Likoud.

Le projet de loi, adopté en première lecture en mars, est débattu en deuxième et troisième lectures avant le vote. Après l’adoption de la loi, Benjamin Netanyahou a promis d’«agir immédiatement pour interdire Al Jazeera», selon le communiqué du Likoud.

S’il est adopté, le texte donnera au premier ministre et au ministre des Communications le pouvoir d’ordonner l’interdiction de réseaux étrangers opérant en Israël et de confisquer leur équipement si les autorités estiment qu’ils représentent «un danger réel pour la sécurité de l’Etat».

L’armée israélienne a affirmé à plusieurs reprises que des journalistes d’Al Jazeera étaient «des agents terroristes» affiliés au mouvement islamiste palestinien du Hamas et à son allié du Jihad islamique à Gaza.

Le ministère de la Santé du Hamas annonce un nouveau bilan de 32.845 morts

Le ministère de la Santé du Hamas annonce un nouveau bilan de 32.845 personnes tuées dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre. En 24 heures, 63 morts supplémentaires ont été recensés, selon un communiqué du ministère qui fait état de 75 392 blessés en près de six mois de guerre.  ACP/ ODM/ KHM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet