L’Angola se retire de l’Opep sur fond de désaccords sur les quotas pétroliers

Kinshasa, 21 décembre 2023 (ACP).- L’Angola a décidé de se retirer de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), sur fond de désaccord sur les quotas de production pétrolière, jugeant qu’il était temps de « se concentrer davantage » sur ses propres objectifs, a – t – on appris jeudi de source officielle angolaise cité par les médias internationaux.

« Jusqu’à présent, nous n’avons pas eu d’influence sur les quotas, mais si nous devions rester dans l’Opep, nous subirions les conséquences de la décision de respecter les quotas de production », a déclaré Diamantino de Azevedo, ministre angolais des ressources naturelles, du pétrole et du gaz.

«C’est la décision d’un pays souverain. Nous avons toujours fait notre devoir mais l’Angola a jugé bon de partir. Nous pensons que le moment est venu pour notre pays de se concentrer davantage sur ses objectifs», a-t-il justifié, précisant que cette décision n’avait pas été «prise à la légère».

L’Angola a été très actif «mais notre rôle au sein de l’organisation ne nous semble plus pertinent à l’heure actuelle. Les résultats actuels ne servent pas nos intérêts», a conclu M. Diamantino.

L’Angola serait alors « contraint de réduire sa production, ce qui va à l’encontre de notre politique consistant à éviter toute baisse et à respecter les contrats ». L’annonce intervient après une récente décision de l’Opep d’établir un quota de 1,11 millions de barils par jour pour l’Angola, ce que le pays conteste vivement, visant son propre objectif de 1,18 millions de barils par jour.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet