L’athlète kenyane Agnes Tirop inhumée dans le comté de Nandi

Kinshasa, 24 octobre 2021 (ACP).- L’athlète retrouvée morte dans sa maison à Iten la semaine dernière, dans le comté d’Elgeyo Marakwet, a été enterrée samedi dans la maison de ses parents, dans le village de Kapnyamisa, à Mosoriot, dans le comté de Nandi, ont rapporté dimanche des médias étrangers. Vendredi, des dizaines de personnes y compris des champions mondiaux d’athlétisme avaient marché appelant à la fin des violences sexistes. Samedi le double champion olympique kenyan David Rudisha et les médaillés d’or ougandais Joshua Cheptegei et Peruth Chemutai sont venus assister à ses obsèques à Mosoriot, son village d’enfance à une trentaine de kilomètres au sud d’Eldoret, au milieu d’une foule où beaucoup portait le maillot rouge caractéristique des athlètes kényans.

« Ma fille nous aimait, nous ses parents, elle était une si bonne fille pleine de paix et toujours calme. Elle aimait l’athlétisme et elle nous était d’une grande aide sur les questions financières questions et une aide générale pour nous », a lancé sa mère Dinah Tirop.

Le président de la fédération d’athlétisme a ordonné le transfert des biens d’Agnes Tirop à ses parents. Quant à son mari de Tirop, Ibrahim Rotich, le principal suspect dans le meurtre du double médaillé des championnats du monde. Il a été arrêté la semaine dernière, vendredi, dans la ville côtière de Mombasa et est depuis en détention dans l’attente de son procès. Agnes Tirop, double médaillée mondiale du 10 000 m (en 2017 et 2019) et 4e des derniers Jeux olympiques de Tokyo sur 5 000. CL/Awa/Lys/Sgb

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet