Le président  Allemand attendu  ce lundi en Tanzanie  et en Zambi

Kinshasa,  29 octobre 2023(ACP). Le président de la République fédérale d’Allemagne, Frank-Walter Steinmeier, visitera lui à partir de ce lundi 30 octobre la Tanzanie et la Zambie, a-t-on appris dimanche de source diplomatique allemande.

« Dès dimanche 29 octobre, le chancelier allemand Olaf Scholz se rendra au Nigeria et au Ghana. Il sera suivi du président de la République fédérale allemand Frank-Walter Steinmeier, qui se rendra lui, dès lundi 30 octobre, en Zambie et en Tanzanie« ,a indiqué  la source.

 En Tanzanie, le président  allemand  est  rassuré par  les réformes sociales et économiques mise en place par la présidente tanzanienne Samia Suluhu Hassan depuis deux ans.

« La Tanzanie a beaucoup de terres agricoles, beaucoup de minerais, mais elle a besoin de quelqu’un qui vienne investir dans ces secteurs », a-t-il détaillé.

Des partenariats devraient donc être noués dans les jours qui viennent. Et d’autres pourraient l’être aussi le 20 novembre prochain à Berlin, où se déroulera une nouvelle réunion de l’initiative « Compact with Africa », entre des pays africains et des pays du G20.

Le chancelier allemand Olaf Scholz au Nigeria et au Ghana

D’autre part, le chancelier allemand Olaf Scholz  effectue  depuis  dimanche 29 octobre une visite  officielle  au Nigeria  et au Ghana, dans  le candre du renforcement  de liens leurs pays  respectifs,  a-t-on appris dimanche de source diplomatique  allemande.

« Dès dimanche 29 octobre, le chancelier allemand Olaf Scholz se rendra au Nigeria et au Ghana. Il sera suivi du président de la République fédérale allemand Frank-Walter Steinmeier, qui se rendra lui, dès lundi 30 octobre, en Zambie et en Tanzanie. Des visites stratégiques« , a indiqué la source.

« Ce sont des visites de haut rang qui illustrent bien la place nouvelle que veut prendre l’Allemagne sur tout le continent africain », a ajouté la source.

« Olaf Scholz va visiter le Nigeria et le Ghana.  Les questions démographiques joueront également un rôle durant ce déplacement », a indiqué la source.

Olaf Scholz visitera un centre migratoire germano-nigérian. Il s’agit, d’un côté, du rapatriement de demandeurs d’asile déboutés, mais aussi d’ouvrir des possibilités pour l’accueil d’une main-d’œuvre qualifiée dont l’Allemagne a besoin. La bonne formation dont bénéficient les informaticiens ghanéens intéresse par exemple Berlin.

La politique régionale, enfin, figure au programme de ce déplacement.

 Olaf Scholz doit rencontrer, hormis les chefs d’État des deux pays, le président de la commission de la Cédéao (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest).

 Le voyage intervient trois semaines avant un quatrième sommet du G20 sur les investissements en Afrique, qui se tiendra dans la capitale allemande.

Le Ghana et le Nigeria que visitera Olaf Scholz n’ont évidemment pas été choisis par hasard.

Le Nigeria est le pays le plus peuplé du continent et un pays producteur de gaz. Et le Ghana est vu comme un lieu d’investissement sûr par les entreprises allemandes.

« De nombreuses entreprises allemandes ont choisi le Ghana afin de pouvoir également faire du commerce dans la région, c’est-à-dire dans les pays voisins, le Togo, le Bénin, la Côte d’Ivoire et sur la côte jusqu’au Sénégal et ainsi de suite », a confirmé Burkhardt Hellemann, de la chambre de commerce allemande pour l’étranger.

Les entreprises allemandes réalisent donc des investissements en Afrique de l’Ouest donc, mais pas seulement.

Des partenariats devraient donc être noués dans les jours qui viennent. Et d’autres pourraient l’être aussi le 20 novembre prochain à Berlin, où se déroulera une nouvelle réunion de l’initiative « Compact with Africa », entre des pays africains et des pays du G20.

Depuis le début de la guerre en Ukraine et dans un contexte de tensions croissantes avec la Chine, l’Allemagne cherche de nouveaux partenaires et de nouveaux fournisseurs d’énergie. Cela passe notamment par l’Afrique. Dès l’an dernier, le ministère du développement et de la coopération économique allemande avait par exemple annoncé des investissements de 100 millions d’euros au Nigeria, pour soutenir les petites et moyennes entreprises, aider l’agriculture, développer les énergies renouvelables et promouvoir l’activité professionnelle des femmes. « Nous devons prendre un nouveau départ, en ce qui concerne les relations Nord-Sud », avait aussi déclaré Olaf Scholz en mai dernier en visite en Ethiopie. L’an dernier, il était également au Niger.

Ouvertures de filiales allemandes sur le continent

Pour ce troisième voyage du chancelier sur le continent en à peine deux ans, Olaf Scholz sera accompagné d’une délégation du monde économique.

 « De plus en plus d’entreprises allemandes sont actives, non seulement en Afrique du Sud et en Afrique du Nord, mais elles ouvrent également des filiales en Afrique de l’Est et en Afrique de l’Ouest », a assuré Maren Diale-Schellschmidt, de la chambre de commerce allemande pour l’étranger du Kenya. ACP/C.L

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet