L’Egypte et l’ONU mettent en garde contre une opération israélienne sur Rafah

Kinshasa, 25 mars 2024 (ACP/Xinhua).- Le président égyptien Abdel-Fattah al-Sissi et le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, ont mis en garde contre toute opération israélienne à Rafah à Gaza, a-t-on appris lundi de l’agence chine nouvelle.

« Les deux dirigeants ont mis en garde contre toute opération israélienne à Rafah, qui risquerait d’avoir des conséquences catastrophiques sur une situation déjà désastreuse dans la ville », a déclaré la présidence égyptienne dans un communiqué.

« Ils ont exprimé leur rejet total du déplacement des Palestiniens de leurs territoires et d’une éventuelle opération militaire israélienne dans la ville gazaouie de Rafah, dans l’extrême sud de l’enclave », a souligné la source.

Ils ont également discuté de l’intensification des efforts visant à parvenir à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et à fournir une aide humanitaire suffisante aux habitants de l’enclave assiégée, a ajouté le communiqué.

Le président égyptien et le secrétaire général de l’ONU ont appelé à créer des conditions propices à la mise en œuvre de la solution à deux Etats, qu’ils ont décrite comme « la seule voie pour parvenir à la justice, à la sécurité et à la stabilité dans la région ».

Israël a annoncé son intention de lancer une opération terrestre à grande échelle à Rafah, où résident environ 1,5 million de Palestiniens déplacés.

Cette décision a été largement critiquée par la communauté internationale.

Un peu plus tard dans la journée, lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Choukry, M. Guterres a réitéré son appel à un cessez-le-feu humanitaire immédiat à Gaza, où Israël a mis en place un siège strict et lance des frappes massives contre le Hamas depuis plus de cinq mois.

« Il est temps d’instaurer un cessez-le-feu humanitaire immédiat », a-t-il déclaré.

« Rien ne justifie l’horrible attaque du Hamas le 7 octobre, et rien ne justifie la punition collective du peuple palestinien », a affirmé M. Guterres lors d’une conférence de presse donnée samedi du côté égyptien du poste frontière de Rafah, où il a renouvelé son appel à la paix.

ACP/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet