Lutte anti-paludisme: 12 ministres africains de la santé en conclave à Yaoundé

Kinshasa, 07 Mars 2024(ACP).- Les ministres africains de la Santé, de Burkina Faso, du Cameroun, du Ghana, du Mali, du Mozambique, du Niger, du Nigéria, de l’Ouganda, de la République démocratique du Congo, du Soudan, du Congo et de la Tanzanie sont en conclave à Yaoundé, capitale camerounaise, dans le cadre de la lutte contre le paludisme, a appris jeudi l’ACP de source officielle camerounaise. 

« Les ministres africains de la Santé de 12 pays sont en conclave pour lutter contre le paludisme.  On exhorte la société civile, le privée et toute la communauté à s’investir pour une plus forte mobilisation de fonds pour vraiment faire face à cette maladie », a déclaré le Colonel Assa Badiallo, Ministre malienne de la Santé et du Développement Social.

« Avec les mécanismes de protection sociale aussi comme le RAMED les mutuelles de santé et  l’assurance maladie obligatoire, on veut que toutes les populations d’Afrique bénéficient de la prise en charge du paludisme », a renchéri le colonel Assa Badiallo. 

Alors que la maladie peine à être combattue malgré la batterie de mesures qui ont été mises en place et qui se sont avérées improductives, inefficaces et inadaptées pour le continent, il faut désormais faire front commun selon la ministre malienne de la santé et du développement sociale.

Parmi les nouvelles recommandations, il faut désormais agir ensemble pour combattre la maladie, il faut communiquer, renforcer les volontés politiques et augmenter les ressources de lutte contre la maladie, améliorer les systèmes de santé nationaux de recherche et d’innovation.

Il est à noter que malgré la campagne de vaccination qui a été lancée il y a de cela quelques semaines, la maladie continue de faire 600.000 morts chaque année sur le continent. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet