Niger: la CEDEAO examine un plan d’action militaire contre les putschistes

Kinshasa, 2 août 2023(ACP).-Les chefs d’état-major de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) se sont réunis mercredi à Abuja, pour examiner un plan d’action militaire contre les putschistes au Niger, a-t-on appris des médias internationaux. 

Selon les sources, certains chefs d’état-major sont arrivés à Abuja par vol spécial. Peu avant le début des travaux, un témoin a entendu le chef d’état-major des armées du Nigeria, le général Christopher Musa, dire : « Si on peut finir la réunion avant même vendredi, on le fera ».

Aucune option arrêtée pour le moment

Aucune option n’a été arrêtée pour le moment, mais une source proche de la rencontre explique que, en cas d’intervention, on ne parlerait pas forcément d’un déploiement de grande envergure. Ce pourrait être dans un premier temps des interventions ciblées.

D’après les mêmes sources, les experts militaires vont trouver sur la table un document : les études lancées il y a bientôt un mois pour mettre sur pied la composante antiterroriste de la force d’attente de la Cédéao. Ils vont y puiser des précieuses informations et dégager la stratégie à adopter sur le terrain pour une éventuelle intervention.

Ensuite, il faudrait dégager les moyens. À ce stade, on parle d’une grande partie du financement qui sera interne. Quant aux hommes mobilisés, le Nigeria serait prêt à fournir la plus grande partie de troupes. Pour le moment, on n’évoque pas de troupes étrangères à la Cédéao, mais une possible coopération internationale en matière des renseignements. Reste la date de l’éventuelle intervention. « Ce sont les politiques qui décideront », confie une source officielle dans l’organisation sous régionale.

La Russie appelle au «dialogue» pour éviter une «dégradation de la situation»

Par ailleurs, la Russie a appelé mercredi au «dialogue» pour éviter une «dégradation de la situation» au Niger, pays sahélien déstabilisé par un coup d’État militaire survenu le 26 juillet 2023, mettant en garde contre toute intervention armée étrangère.

«Nous considérons qu’il est extrêmement important de ne pas permettre une nouvelle dégradation de la situation dans le pays, nous pensons qu’il est urgent d’organiser un dialogue national pour rétablir la paix civile, assurer la loi et l’ordre», a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, citée par les agences de presse russes. ACP/KKP

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet