Obsèques de l’opposant Navalny: des milliers de partisans rassemblés à Moscou 

Kinshasa, 1er  mars 2024(ACP).-Des milliers de partisans de l’opposant russe Alexeï Navalny décédé en prison le 16 février se sont rassemblés vendredi pour lui rendre hommage devant une église de Moscou avant ses obsèques, a-t-on appris des médias internationaux.

«Des milliers de partisans se sont réunies pour rendre hommage à l’opposant russe Alexeï Navalny devant une église du sud-est de la capitale russe avant ses obsèques. Une queue longue s’est formée près de cette église, sous haute présence policière», a rapporté un média international.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a ainsi averti de potentielles sanctions en cas de participation à toute manifestation « non autorisée » lors des funérailles.

 Selon les mêmes sources, une longue file d’attente, sous une étroite surveillance policière, s’est formée depuis la matinée devant une église du district de Marino, dans le sud-est de la capitale russe, où habitait l’opposant lorsqu’il était libre.

Plusieurs dizaines de membres des forces de l’ordre ont été déployées dans la zone. Les autorités ont aussi délimité avec des barrières métalliques le chemin menant de l’église au cimetière.

L’un des proches collaborateurs de l’opposant, Ivan Jdanov, a publié sur Telegram une vidéo montrant le cercueil en train d’être sorti du corbillard par plusieurs hommes. « Il va falloir du temps pour préparer les funérailles. La famille va entrer » dans l’église, a-t-il indiqué.

Principal détracteur du président Vladimir Poutine, le charismatique militant anticorruption est mort le 16 février à l’âge de 47 ans dans une colonie pénitentiaire russe de l’Arctique dans des circonstances qui restent obscures. Ses collaborateurs, sa veuve Ioulia Navalnaïa et les Occidentaux ont accusé Vladimir Poutine d’être responsable de sa mort, ce que le Kremlin rejette.

Après avoir tardé à remettre la dépouille d’Alexeï Navalny à ses proches, les autorités russes s’y sont finalement résolues le week-end dernier, permettant des funérailles.

Selon le rite orthodoxe, le corps y sera exposé à cercueil ouvert pour ses proches avant une mise en terre au cimetière de Borissovo situé à proximité, deux heures plus tard.

Depuis la remise du corps d’Alexeï Navalny à sa mère samedi, l’équipe de l’opposant cherchait un lieu pour un « adieu public » mais se voyait « rejeter » toute demande, accusant les autorités de faire pression sur les gérants.

Cercueil caché à la vue du public

Selon le rite orthodoxe, le corps a été exposé à cercueil ouvert avant la mise en terre, au cimetière de Borissovo, dans le sud-est de la capitale, en présence notamment de ses parents. Les ambassadeurs français et allemand se sont rendus sur place, ainsi que trois figures de l’opposition encore en liberté : Evguéni Roïzman, Boris Nadejdine et Ekaterina Dountsova.

Mais toute la cérémonie a été faite dans une très grande discrétion à l’intérieur : le cercueil a été caché à la vue du grand public, très peu ont pu accéder à la cérémonie, qui a été très courte. Le cercueil a été fermé brutalement sous les yeux des derniers qui cherchaient à rendre hommage à l’opposant. « Ils ne nous ont même pas laissé allumer une bougie à l’intérieur de l’église », a répété un homme âgé, accablé, sur la route menant de l’église au cimetière.

« Nous avons tous peur, mais nous avons choisi notre conscience contre la peur », ont dit un groupe d’habitants du quartier. Pourtant, chaque habitant des alentours savait que des membres des services spéciaux du FSB se trouvaient dans chacun des halls d’immeuble.

À l’extérieur, la garde nationale la police anti-émeutes, ainsi que des membres de services de sécurité en civil filmaient tout, avec comme pour consigne d’« attraper tous ceux qui crient des slogans ». Car si au début, beaucoup pleuraient ou semblaient s’être murés dans leur chagrin, ou simplement timides, très vite la foule s’est exprimée. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet