Ouverture à Moscou du sommet BRICS 2024

Kinshasa, 30 janvier 2024 (ACP/IRNA).- Le sommet des BRICS 2024 s’est ouvert mardi à Moscou en Russie, en présence des vice-ministres des Affaires étrangères de 10 pays membres, dont l’Iran, a rapporté l’IRNA.

Il s’agit du premier sommet des représentants des pays membres du groupe des économies émergentes connu sous le nom de BRICS, après l’adhésion de cinq nouveaux membres début 2024, et pour la première fois, les représentants de la République islamique d’Iran, de l’Arabie saoudite, des Émirats arabes unis, de l’Égypte et de l’Éthiopie, ainsi que des anciens membres (Russie, Chine, Brésil, Inde et Afrique du Sud), discuteront des plans des BRICS en 2024 pour trois jours.

La Russie a déjà choisi la devise « renforcer le multilatéralisme pour le développement et la sécurité mondiale de manière équitable » pour sa présidence des BRICS en 2024.

Les BRICS sont un groupe d’économies émergentes composé du Brésil, de la Russie, de la Chine, de l’Inde et de l’Afrique du Sud. Depuis 1er janvier 2024, l’Iran, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, l’Égypte et l’Éthiopie ont rejoint les BRICS, selon Anil Sooklal, l’ambassadeur itinérant de l’Afrique du Sud pour l’Asie et les BRICS.

L’Ira se dit prêt à coopérer avec les BRICS pour créer un monde plus juste, plus démocratique et mutilatéral

En outre, lors du sommet des BRICS, ce mardi, à Moscou, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Mahdi Safari a déclaré : « L’Iran se dit prêt à coopérer avec les BRICS pour créer un monde plus juste, plus démocratique et multilatéral. ».

La Maison Blanche sait que la solution pour mettre fin à la guerre dans la région est politique (ministre Iranien des AE)

En outre, le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein AmirAbdollahian a déclaré : « La Maison Blanche sait que la solution pour mettre fin à la guerre dans la région est politique. »

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein AmirAbdollahian a écrit sur X (es-Twitter) : « La Maison Blanche sait que la solution pour mettre fin à la guerre et au génocide à Gaza ainsi qu’à la crise actuelle dans la région est politique. »

« La diplomatie est active dans ce sens. Netanyahu est à la fin de sa vie politique » a indiqué le chef de la diplomatie iranienne. 

ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet