Poutine signe la sortie de la Russie du traité interdisant les essais nucléaires

Kinshasa, 02 novembre  2023 (ACP). – Le président  russe, Vladimir Poutine, a signé la loi sur la sortie de son pays  du Traité  interdisant les essais nucléaires, a-t-on appris jeudi de source  officielle Russe.

« Le président russe Vladimir Poutine a signé jeudi la loi sur la révocation de la ratification du Traité d’interdiction des essais nucléaires (TICEN), sur fond de conflit en Ukraine et de crise avec les Occidentaux », a indiqué la source.

Le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires a été ouvert à la signature en 1996, mais il n’est jamais entré en vigueur car il n’a pas été ratifié par un nombre suffisant d’États, parmi les 44 pays qui détenaient des installations nucléaires au moment de sa création.

Mise en garde contre l’intensification des sanctions contre la Russie

Par ailleurs, le président Poutine a déclaré mercredi qu’il s’attendait à une intensification des sanctions occidentales contre la Russie et que son pays devait se préparer à des actes de sabotage visant des infrastructures vitales.

S’exprimant lors d’une réunion avec les chefs des départements économiques, M. Poutine a indiqué que l’économie russe se développait de manière stable malgré la pression de l’Occident.

Il a fait valoir que le PIB pour neuf mois avait augmenté de 2,8% par rapport à la même période de l’année dernière, que les salaires en Russie avaient augmenté de 7,5% en termes réels et que le taux de chômage était resté faible (3%).

Toutefois, il a averti que l’Occident pourrait recourir à des mesures plus agressives, car le potentiel des sanctions occidentales est épuisé. Il a cité la proposition de certains hommes politiques occidentaux d’interdire l’importation de tournevis, d’aiguilles et d’autres articles en Russie.

« Moins il y a de déchets, mieux c’est. Il y a moins de risques que des punaises de lit soient exportées des grandes villes européennes vers la Russie », a affirmé M. Poutine.

Il a également exprimé sa crainte que des actes de sabotage soient perpétrés contre des infrastructures vitales, telles que des oléoducs, des centrales électriques ou des réseaux de communication.

Il a demandé au gouvernement et à la Banque de Russie d’agir de manière synchronisée et efficace pour réduire l’inflation, qui constitue l’un des principaux risques pour l’économie. Il les a également exhortés à soutenir les investissements des entreprises dans la production, la technologie et le développement humain.

Selon le chef de l’Etat russe, il s’agit là de conditions essentielles pour assurer la croissance à long terme et la souveraineté économique de la Russie.

ACP/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet