Sommet de l’UE :Volodymyr Zelensky demande l’ouverture de négociations d’adhésion avec son pays

Kinshasa, 14 décembre 2023(ACP)-.Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a exhorté jeudi les dirigeants européens réunis en sommet à Bruxelles à permettre l’ouverture de négociations d’adhésion avec son pays, avertissant que Vladimir Poutine exploiterait tout échec de leur part, a appris l’ACP de source officielle ukrainienne. 

« Aujourd’hui, c’est le jour d’une décision politique en réponse à ce que nous avons accompli. Il s’agit d’ouvrir des négociations d’adhésion avec l’Ukraine », a déclaré Volodymyr Zelensky par visioconférence.

 « L’heure n’était pas aux demi-mesures ou à l’hésitation. N’offrez pas à Poutine cette première et seule victoire de l’année », a insisté Volodymyr Zelensky.

« L’Union européenne n’est  pas en position  d’ouvrir des négociations d’adhésion avec l’Ukraine » (Premier ministre hongrois)

Par ailleurs, le Premier ministre hongrois Viktor Orban a affirmé jeudi en arrivant au sommet européen à Bruxelles crucial pour Kiev que l’Union européenne n’est  pas en position  d’ouvrir des négociations d’adhésion avec l’Ukraine,. 

« Il n’y a aucune raison de discuter quoi que ce soit, car les conditions (requises pour l’ouverture de négociations d’adhésion) n’ont pas été remplies », a déclaré Viktor Orban, qui s’oppose aussi à un soutien budgétaire de 50 milliards d’euros pour l’Ukraine.

« L’élargissement est un processus juridiquement détaillé et basé sur le mérite. Nous avons fixé sept conditions et d’après l’évaluation même de la Commission, trois d’entre elles sur sept ne sont pas remplies », a encore déclaré Viktor Orban. « Nous devons revenir sur ce sujet plus tard, quand (les conditions) seront remplies, a-t-il dit. Certains disent que ce sera (possible) en mars ».

Les 27 doivent se mettre d’accord sur l’ouverture ou non de négociations d’adhésion de l’Ukraine, de la Moldavie et de la Géorgie. Ils doivent également décider d’une aide potentielle de 50 milliards d’euros à l’Ukraine. Les dirigeants des 27 pays de l’Union européenne ont tous soutenu l’ouverture des négociations d’adhésion à l’exception du Premier ministre hongrois.

Disposant de fait d’un droit de veto, Viktor Orban continue à mettre la pression sur les instances européennes. Concernant l’aide de 50 milliards de l’UE (sous forme de subventions et de prêts-pour 2024-2027), Viktor Orban a aussi exprimé son refus d’une nouvelle enveloppe pour l’Ukraine. « Si vous voulez de l’argent sur le long terme, une grosse somme d’argent, cela doit se faire hors du budget » commun, a-t-il dit. ACP/CL

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet