Soudan : des pourparlers en Libye pour le rétablissement de la paix

Kinshasa, 27 février 2024 (ACP).- Des pourparlers ont réunies  le chef du Conseil souverain du Soudan en visite en Libye et le Premier ministre libyen du gouvernement d’unité nationale, dans le cadre d’une initiative visant à « établir la paix et un cessez-le-feu  » entre l’armée soudanaise et les forces de soutien rapide, a – t – on appris mardi de source officielle libyenne cité par africanews. 

« Nous avons souligné et annoncé notre soutien au Soudan en prenant en compte les résultats de la réunion de Djedda, qui a rassemblé les parties rivales soudanaises en mai dernier, car il s’agit d’une étape très importante pour mettre fin à la guerre et pour instaurer la stabilité au Soudan », a déclaré Mohamed al-Menfi, chef du Conseil présidentiel libyen.

Le chef du Conseil souverain du Soudan Abdelfattah Al Burhan et le Premier ministre libyen du gouvernement d’unité nationale, Abdul Hamid Dabaiba.

Le dirigeant soudanais a déclaré que la Libye joue un rôle « positif » au Soudan, affirmant qu’il est important de renforcer la coopération bilatérale pour surmonter les défis économiques et politiques, « Nous avons convenu de renforcer nos relations avec la Libye dans différents domaines, qu’il s’agisse de l’économie, de la politique ou de l’armée. La Libye a toujours eu des positions respectueuses à l’égard du Soudan et du peuple soudanais. Nous souhaitons maintenir cette relation en utilisant les mécanismes existants et ceux qui seront mis en place à l’avenir. Je ne dis pas que les circonstances sont similaires, mais nous devons coopérer afin d’alléger les souffrances que nos peuples endurent, de rétablir la stabilité et de permettre à nos peuples de vivre une vie agréable sans aucune intervention négative de la part de l’une ou l’autre des parties ».

Les précédentes tentatives de médiation entre l’armée soudanaise et les forces de soutien rapide, menées par Riyad et Washington, n’ont pas stoppé les combats.

Les Nations Unies ont annoncé vendredi dernier que les combats entre l’armée soudanaise et les Forces de soutien rapide ont fait 13 900 morts et déplacé plus de 8 millions de personnes. 

ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet