Soudan du Sud : la BAD et HCR engagés en faveur des réfugiés

Kinshasa, 12 février 2024(ACP).- La Banque africaine de développement(BAD) et le Haut-commissaire des réfugiés(HCR) se sont engagés à approfondir leur collaboration en faveur des réfugiés au Soudan du Sud, relocalisés dans des zones où les ressources sont déjà saturées, a appris lundi l’ACP de la BAD.

« Nous nous sommes engagés avec le HCR pour approfondir notre collaboration en faveur des réfugiés relocalisés dans des zones où les ressources sont déjà saturées», a déclaré Marie-Laure Akin-Olugbade, vice-présidente chargée du développement régional, de l’intégration et de la mise en œuvre des activités, au sein de la Banque africaine de développement

« Nous avons décidé de nous associer au HCR dans le cadre de la stratégie de la Banque pour faire face à la fragilité et aider à renforcer la résilience des pays. L’un des principes est de ne laisser personne de côté« , a-t-elle expliqué.

Des hauts fonctionnaires de la Banque africaine de développement et du Haut-Commissaire adjoint aux opérations (HCR), ainsi que l’Agence des Nations unies pour les réfugiés, ont effectué une visite au camp de réfugiés de Gendrassa, dans l’État du Haut-Nil, au Soudan du Sud. Ces institutions se sont engagées à collaborer en faveur des personnes déplacées et des communautés au Soudan du Sud où se trouvent plus de 500.000 personnes dont environ 100.000 réfugiés et environ 400.000 rapatriés sud-soudanais.

Depuis le début de la guerre au Soudan, plus d‘un demi-million de personnes ont rejoint le sud du pays. La plupart d’entre elles étant des Sud-Soudanais qui se trouvaient au Soudan depuis des décennies, retournent dans des villages qui n’ont pratiquement aucun service et où il n’y a pas d‘aide humanitaire disponible.

« Nous cherchons vraiment à aider les jeunes et les femmes de ce camp de réfugiés à se prendre en charge en leur donnant la possibilité de contribuer positivement à la vie de leurs communautés d’accueil et d’apporter les compétences et les connaissances qu’ils possédaient lorsque la crise a frappé leur pays », ajoute-t-elle.

Cette visite s’inscrit dans le contexte d’une collaboration renforcée entre les acteurs humanitaires et du développement au niveau mondial, et d’un afflux de plus de 500.000 personnes fuyant la guerre au Soudan. ACP/KHM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet